Samedi 20 mars à 2:35
Lutte contre la contrebande, la drogue et le terrorisme, Bousteïla dépêche deux généraux aux frontières

Lutte contre la contrebande, la drogue et le terrorisme, Bousteïla dépêche deux généraux aux frontières

Sur instruction du général-major Ahmed Bousteïla, commandant de la Gendarmerie nationale, deux officiers supérieurs de grade de général, accompagnés d’une forte délégation de la Gendarmerie nationale, ont effectué une visite d’inspection aux frontières ouest et sud-ouest.

Cette visite, la première du genre, qui a duré deux semaines, s’inscrit dans le cadre d’inspection du dispositif sécuritaire aux frontières qui est “une priorité majeure”.

Le général Tounsi, commandant des garde-frontières, a effectué une visite aux frontières ouest en se rendant à Tlemcen et Naâma relevant du 2e Commandement régional d’Oran. Selon une source bien informée, il a inspecté le dispositif qui a été renforcé au niveau de cette localité dans le cadre de la lutte contre la contrebande.

Lors de sa visite de travail, le commandant des GGF s’est déplacé aux postes avancés qui sont déjà opérationnels pour s’enquérir de la situation dans une région connue, surtout, par le trafic intense de drogue et de carburant, en particulier à Maghnia et Bab El-Assa.

Le général Tounsi a tenu, par ailleurs, des réunions avec les commandants des groupements des GGF de Maghnia, Bab El-Assa, Mechria, El-Aricha où il a exhorté ses cadres “à faire preuve de plus de mobilisation, de vigilance, de professionnalisme et d’abnégation dans leur lutte contre toutes les formes de criminalité et d’intensifier les opérations sur le terrain”.

De son côté, le général Telli, inspecteur général de la Gendarmerie nationale, a effectué une visite aux frontières sud-ouest qui l’a conduit à Béchar, Tindouf et Adrar relevant du 3e Commandement de la Gendarmerie nationale.

Il a étendu sa visite jusqu’à l’Extrême-Sud, en l’occurrence à Reggane, Bordj Bajdi-Mokhtar, Tinzaouatine, Tabelballa. Lors de cette visite, il a tenu à féliciter les GGF pour leur efficacité dans la lutte contre le trafic de drogue qui a permis la saisie d’une quantité record de kif à Hassi Khebbi, près de Béchar et Tindouf, et la récupération d’un arsenal de guerre.
La sécurité des frontières est une priorité, aux yeux du commandement de la Gendarmerie nationale qui a renforcé les moyens de surveillance par des équipements sophistiqués pour lutter contre toutes les formes de criminalité, y compris le terrorisme, d’autant qu’il y a une connexion entre les réseaux criminels et les groupes terroristes.

“Des moyens sophistiqués seront octroyés aux garde-frontières (GGF) surtout que les narcotrafiquants recourent aux armes de guerre. Un système numérisé de surveillance des frontières sera bientôt installé tout au long des frontières”, souligne un responsable de la Gendarmerie nationale.

Ce système permet la transmission des données en temps réel aux commandements mobiles des garde-frontières devant intervenir pour traquer d’éventuels suspects.

La gendarmerie procède graduellement à la mise en place des unités et postes avancés dans le cadre d’une vaste couverture sécuritaire qui s’inscrit dans le programme du gouvernement. Les effectifs de l’institution républicaine atteindront 120 000 gendarmes en 2010.

Pour rappel, lors de sa dernière visite dans la wilaya de Tlemcen, le général Bousteïla avait indiqué que 150 postes d’observation seront érigés sur la bande frontalière qui s’étale de Tindouf à Marsat Ben-Mhidi.

NEïLA B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook