Les SGP devront présenter un programme de mise à niveau

mardi 16 juin 2009 à 13:12
Source de l'article :

temmar_678999804.jpgLe ministre de l’Industrie veut encourager aujourd’hui les privatisations par la Bourse.
L e ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements,M. Abdelhamid Temmar, a réunihier, à huit clos, au siège du groupe Sider, Paradou (Hydra), Alger, les membres du directoire des Sociétésde gestion des participations de l’État concernées par le développement industriel.
Dans son allocution d’ouverture,avant d’inviter la presse à quitter la salle, M. Temmar a rappelé que le gouvernement avait décidé,il y a 18 mois, de réorganiser une fois de plus la « gestion des capitaux marchands de l’État », en confiant la présidence de l’assemblée généraledes SGP au ministre sectoriel concerné.
Le ministre de l’industrie et de la Promotion des investissements garde ainsi la main sur l’industrie,en assurant la tutelle et la présidence des assemblées générales des SGP concernées par le développement industriel. « Dorénavant,les Sociétés de gestion de participation de l’État sont chargées d’être ce relais efficace de la tutelle, en relation avec la direction de partenariat », précise M. Hamid Temmar. Le ministre en s’adressant aux membres du directoire indique que les SGP sont appelées à mettre en place des plans de sauvetage et de mise à niveau des entreprises qu’elles ont dans leur portefeuille.M. Hamid Temmar leur a, alors,demandé la présentation d’un programme de mise à niveau et un plan de partenariat. Le ministre de l’industrie et de la Promotion des investissements affirme que « l’industrie est le moteur de la croissance »,jugeant la mécanique, la pharmacie,l’agroalimentaire, le ciment,comme étant des activités « importantes ».Le ministre de l’industrie estime que même certaines branches des industries manufacturières pour raient reprendre leur part du marché,du moins national, citant l’exemple de la Tunisie et du Marocdans le textile. M. Hamid Temma révoque des mesures pour faireen sorte que les entreprises nationales puissent reprendre leur part de marché. Le ministre précise qu’il ne s’agit pas d’interdire l’importation,mais plutôt d’accompagner et aider l’entreprise à être plus compétitive.Dans le cadre de la mise à niveau, l’État peut même assister les entreprises dans le renouvellement et la modernisation de leur outil de production. M. Hamid Temmar annonce, par ailleurs, la poursuite des opérations de privatisation,en tenant compte des dernières mesures sur l’investissement. »Il faut aller aussi systématiquement que possible à la Bourse », a ajouté le ministre.M. Hamid temmar n’a, à aucun moment, fait référence à la mise en place de grands groupes industriels,prévue dans la stratégie industrielle dans son intervention.Pour rappel, le Premier ministre Ahmed Ouyahia avait affirmé quecette stratégie a fait beaucoup plus l’objet de communication que d’action. Le Premier ministre a précisé que cette stratégie « n’a pas étéadoptée en Conseil des ministres », indiquant,qu’elle « doit désormais être adaptée au papier millimétrique que sont les mesures prises par le chef de l’État ».Alors que quatre cabinets de consultants étrangers, dont KPM Get Deloitte France, ont déjà défini la stratégie à suivre pour faire 13champions industriels une réalité.Les différentes études relatives à la création de ces Sociétés économiques de développement (SED),prévues dans le cadre de la stratégie industrielle, sont quasiment finalisées .

Les études de maturation,d’identification de périmètres ainsique les business plans relatifs à ces futures sociétés ont été élaborés.Beaucoup d’argent a été dépensédans cette affaire. Le gouvernement est toujours en quête d’uneefficacité introuvable dans sonaction en tant qu’actionnaire public. Cette situation, renvoyantaux schémas d’organisation précédents,à l’image des Fonds de participation,montre clairement,outre que la cadence des réformesdivise différents segments auniveau du pouvoir, la dominance dela démarche administrative et bureaucratique au détriment de la démarche opérationnelle économiquetenant compte des mutations mondiales

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
51 queries in 5,469 seconds.