Les entreprises algériennes des ciments lancent un appel d'offres

dimanche 21 juin 2009 à 8:19
Source de l'article :

arton129452-bd9ed.jpgLes entreprises relevant de la SGP-GICA industries des ciments ont fixé la date limite de dépôt des offres au siège du groupe, situé à Meftah (Blida), au lundi 20 juillet 2009.

Une démarche accélérée qui confirme le souci exprimé la semaine dernière par le ministre de l’Industrie et de la Promotion de l’investissement, Hamid Temmar, qui a fait part, lors d’une visite de la Société des ciments de la Mitidja située à Meftah, de l’intention du gouvernement d’importer un million de tonnes de ciment pour faire face à la « grande spéculation », que connaît le marché national.

Une décision qui intervient alors que les prix de ce matériau sont en hausse dans un marché qui, selon M. Temmar, est pourtant approvisionné normalement, en l’absence de pénurie de ciment.

« La production nationale de ciment couvre totalement les besoins des projets inscrits dans le programme du président de la République », a-t-il dit, ajoutant que le gouvernement a décidé de plafonner les prix de ce produit et les marges des différents intervenants sur le marché national du ciment à travers l’élaboration d’un décret qui sera publié prochainement.

Actuellement, les prix du ciment semblent donc augmenter artificiellement, sans aucune relation avec la disponibilité de la matière première sur le marché. Cédé à 500 DA (prix d’usine), le ciment est revendu jusqu’à 700 DA par le fait d’un jeu spéculatif qui crée des tensions fictives sur le marché.

Les prévisions de production sont au contraire très encourageantes, selon M. Temmar qui avait indiqué, lors de son inspection de l’unité de Meftah, que la production nationale de ciment sera appelée à augmenter à travers, notamment, la réalisation d’une nouvelle usine à Djelfa d’une capacité de 3 millions de tonnes par an d’ici à 2011 et ce, dans le cadre d’un investissement étranger (Egypte), ainsi que le lancement de deux autres à Relizane et à Bechar par le groupe Sonatrach.

Il est à noter que le secteur du ciment public a atteint la capacité nominale globale fixée à 11,5 millions de tonnes en produisant près de 11,6 millions de tonnes.

Avec les extensions des capacités de production, la production de l’ensemble des cimenteries publiques devrait dépasser 18 millions tonnes à partir de l’année 2012.

Malgré ces perspectives d’abondance dues à un effort d’investissement et de partenariat, le gouvernement décide de recourir à l’importation comme « ultime solution » pour faire échouer la spéculation sur un produit dont la disponibilité et le prix ne connaissaient plus, depuis un certain temps déjà, une quelconque tension malgré les projets de construction de logements et d’infrastructures de base, à l’image de l’autoroute Est-Ouest.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
49 queries in 8,929 seconds.