LunarGlide+ 6 Nike
Dimanche 30 août à 3:55
Le TGV traversera 24 wilayas

L’autoroute Est-Ouest, actuellement en chantier, devant relier les frontières est et ouest du pays, aura son «équivalente» en chemins de fer qu’empruntera le futur train à grande vitesse (TGV).

Ce nouveau joyau du parc ferroviaire de la Société nationale des transports ferroviaires (Sntf) traversera pas moins de 24 wilayas: Tlemcen, Sidi Bel Abbès, Aïn Témouchent, Oran, Mostaganem, Mascara, Relizane dans les régions ouest.

Pour le centre, le TGV passera par Chlef, Aïn Defla, Blida, Alger, Médéa, tandis que pour les régions des Hauts-Plateaux et des Oasis, ce train devra relier entre elles les villes de Djelfa, Laghouat, Ghardaïa, Boumerdès, Bouira et Bordj Bou Arréridj, Sétif.

Il se déploiera ensuite dans l’est du pays en connectant les villes de Constantine, Guelma, Skikda, Annaba et El Tarf.

L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) a lancé le 25 août un appel d’offres international destiné à intéresser des sociétés spécialisées pour l’étude d’un projet de TGV.

Les candidats intéressés par cette étude devront déposer leurs offres avant le 25 octobre prochain, a précisé Anesrif.

Le grand constructeur Alstom s’intéresse à ce projet TGV qui atteindrait 350 km/h.

Le groupe français d’ingénierie, l’un des leaders mondiaux des trains à grande vitesse, devrait être parmi les candidats à l’étude de cette ligne qui reliera l’est à l’ouest du pays sur 1200 km pour une vitesse d’exploitation de 350 km/h.

L’Algérie a décidé d’investir plus de 30 milliards de dollars pour moderniser son réseau ferroviaire, en passant de la locomotive diesel à l’électricité et en renouvelant le matériel ferroviaire de la Sntf, vétuste et peu confortable.

Pour la première étape de cette modernisation du réseau, la Sntf a décidé de mettre à l’arrêt les trains actuels qui datent de près de 40 ans (1970).

La société a mis en circulation, le 10 mars dernier, des autorails intervilles construits dans les ateliers espagnols CAF.

Les premières lignes concernées par ce nouveau mode de transport ferroviaire dont rêvent les usagers algériens, sont Sétif-Alger et Tlemcen-Oran déjà en fonction.

D’un confort qui n’a rien à envier aux meilleurs standards européens, ces autorails compléteront le maillage des dessertes actuelles assurées par la Sntf.

Pour rappel, ces autorails ont été dévoilés pour la première fois devant le public le 5 mars dernier à Sétif et Tlemcen, le 6 mars à Bordj Bou Arréridj et Sidi Bel Abbès et le 8 mars à Bouira et Oran.

Ces derniers offrent un transport moderne et performant et procurent aux usagers «confort et sécurité».

D’autres lignes sont en voie d’être desservies au fur et à mesure de la réception des autorails, a précisé l’entreprise ferroviaire.

17 autorails ont été commandés auprès du constructeur espagnol CAF, qui viendront étoffer le réseau devenu désuet et inapproprié au développement du pays.

Cette commande sera satisfaite entièrement en novembre prochain, mois au cours duquel les principales villes du pays seront desservies.

Chaque autorail est composé de trois voitures et chaque rame comporte 200 sièges intégrés dans un design-must des plus confortables.

Autant de commodités pour les voyageurs, dont le nombre estimé par la Sntf est de 80 millions à l’horizon 2010.

Pour parfaire cette première étape de modernisation de son parc, la Sntf devrait acquérir d’ici la fin de l’année, 30 locomotives électriques, dont 16 appareils à motorisation diesel pour la traction des wagons de marchandises et 14 autres pour le transport des voyageurs.

Pour mieux cerner le souci de mener à bien cette modernisation du réseau Sntf, il y a lieu de rappeler que le ministre des Transports s’est même rendu à Saint-Sébastien (Pays basque) pour visiter les ateliers de l’entreprise CAF où sont construits les 17 autorails commandés par la Sntf.

Durant cette visite, Amar Tou s’est enquis de visu de l’état d’avancement de la fabrication des autorails destinés à l’Algérie.

Il avait alors affirmé que la totalité des autorails commandés sera livrée «avant la fin du mois de novembre 2008».

Abdelkrim AMARNI

Cliquez ici

pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook