Lundi 7 octobre à 14:28
Le projet de loi de finances pour 2014 : les chiffres

Le projet de loi de finances pour 2014 : les chiffres

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2014, adopté dimanche dernier par le Conseil des ministres, permet la mise en œuvre de la dernière tranche des dépenses d’équipement inscrite dans le programme quinquennal 2010-2014.

Ministère des Finances.

Ministère des Finances.

Voici les chiffres clés de ce texte : les dépenses projetées par le PLF 2014 sont de 7.656,16 mds de DA, contre des dépenses de 6.879,8 mds DA dans la loi de finances (LF) pour 2013, soit une hausse de 11,28%.

Plus de 4.714,45 mds de DA de ces dépenses sont consacrés au fonctionnement, contre 4.335,6 mds DA en 2013, et 2.941,71 mds de DA, contre 2.544,2 mds DA en 2013, à l’équipement.

Les dépenses de fonctionnement projetées pour 2014 s’affichent ainsi en hausse de 8,7 % par rapport à 2013 alors que celles d’équipement sont en hausse de 15,6%. Les dépenses d’équipements sont réparties à raison de 2.050,34 mds de DA pour l’investissement et 891,36 mds de DA pour les opérations en capital.

Pour ce qui est de l’investissement, les crédits sont répartis comme suit :

781,6 mds de DA pour les infrastructures économiques et administratives

243,8 mds de DA pour l’Education et la Formation.

236,6 mds de Da pour la réalisation d’infrastructures socio-culturelles.

203,5 mds de DA pour l’agriculture et l’hydraulique.

127,5 mds de DA pour le soutien de l’accès à l’habitat – 29,3 mds de DA pour le soutien aux services productifs.

2,8 mds de DA à l’Industrie.

65 mds de DA pour les PCD (Plans communaux de développement) – 360 mds de DA pour des dépenses diverses.

Quant aux opérations en capital, elles portent sur :

Le soutien à l’activité économique (dotation des comptes d’affectation spéciale et bonification des taux d’intérêt) : 661,3 mds de DA

Programme complémentaire au profit des wilayas : 70 mds de DA

Provision pour dépenses imprévues : 160 mds de DA.

Les autorisations de programme ont été plafonnées à 2.744,3 mds de DA contre un plafond de 2.240,2 mds DA en 2013. Ces autorisations couvrent le coût des réévaluations du programme en cours et celui des programmes neufs susceptibles d’être inscrits au cours de 2014.

Les ressources attendues sont par ailleurs de 4.218,18 mds de DA contre 3.820 mds de DA en 2013, soit une hausse de 10,4%. Les ressources ordinaires sont de 2.640,45 mds de DA, contre 2.204,1 mds DA en 2013. La fiscalité pétrolière budgétisée pour 2014 s’élève à 1.577,7 mds de DA (1.615,9 mds DA en 2013). Le déficit budgétaire prévu pour 2014 est de 3.438 mds de DA (45 milliards de dollars), contre un déficit de 3.059,8 mds DA en 2013. Le texte prévoit une croissance de 4,5% (contre 5% en 2013) et une inflation de 3,5% (4% en 2013).

APS

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook