Mercredi 29 janvier à 21:28
Le midi libre
Le passeport biométrique pose problème, Les délais de délivrance trop long

Le passeport biométrique pose problème, Les délais de délivrance trop long

Le passeport biométrique suscite le courroux des citoyens. Après le dépôt des dossiers administratifs, il faut entre 1 et 2 mois pour pouvoir se procurer le fameux sésame. Un délai jugé trop long par rapport à celui promis en une semaine par les autorités.

Certains citoyens nous ont confié leur désarroi suite aux désagréments qu’ils éprouvent face à une administration tatillonne sur la question des passeports. Des témoignages assurent que le casse-tête des va-et- vient est devenu monnaie courante pour se faire délivrer son passeport.

D’autres se résignent face au retard de la délivrance de leur document en souhaitant que les autorités puissent sévir contre une administration récalcitrante. Alors que le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales n’a pas cessé de marteler depuis des mois que la délivrance du passeport se ferait en une semaine et que l’enquête de police ayant été supprimée, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Le Premier ministre avait d’ailleurs insisté pour ce délai en instruisant les responsables de l’administration « à faciliter la tâche aux administrés ». Même son délai a été prorogé à dix ans au lieu de cinq, soulageant ainsi les citoyens. Un décret exécutif en faveur du document de voyage vient, en effet, corriger l’ancienne loi sur le déplacement des Algériens.

Cette nouvelle loi qui été approuvée dernièrement par les deux Chambres parlementaires n’a suscité aucune hésitation. Bien au contraire, il fallait donner un coup de massue à la bureaucratie en faisant valoir la réforme du service public dans son volet relatif à l’administration. Il faut convenir que cette nouvelle loi vise à l’allègement des procédures du passeport. Plusieurs documents dont le certificat de nationalité, l’extrait de naissance du grand-père et du père ont été supprimés suite aux derniers aménagements apportés au nouveau document de voyage.

Comme l’a rappelé le ministre : « Il s’agit de supprimer 60% de documents inutiles dans le cadre de la réforme de l’Etat». De plus, l’extrait de naissance dit 12 S suffit amplement pour le préposé comme acte administratif de bon aloi. Il faut rappeler également que le centre national de biométrie avait été créé pour être renforcé en moyens pour lui permettre d’émettre, à partir de mars prochain, environ 18.000 passeports par jour.

Le délai imparti pour généraliser le passeport biométrique est donné jusqu’à fin décembre 2014. Actuellement, ce centre émet par jour quelque 6.000 passeports par jour selon les précisions du ministre Tayeb Belaiz. Ainsi, la cadence devra suivre une accélération avant novembre 2015 suite aux dispositions de la convention internationale relative à l’aviation civile qui stipule qu’à partir de cette date, aucune personne ne peut voyager dans le monde sans présenter un passeport biométrique.

Fayçal Abdelghani

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook