Le ministère des Transports accorde des vols supplémentaires à Aigle Azur et Air Méditerranée

lundi 29 juin 2009 à 5:41
Source de l'article :

1331.jpgAprès mûre réflexion visiblement, le ministère des Transports semble être revenu à de meilleurs sentiments vis-à-vis du pavillon français, à savoir Aigle Azur et Air Méditerranée.

Aussi, le département de Amar Tou, ministre des Transports, a rendu public hier un communiqué laconique dans lequel il dit accéder à la requête des deux compagnies aériennes françaises sans autre commentaire.

Les compagnies autant que les passagers, notamment pour Aigle Azur, ont pourtant eu à subir un préjudice qui n’avait pas lieu d’être, notamment en ce début d’été qui connaît une grande affluence de nos ressortissants qui regagnent le pays pour des vacances.

« Faisant suite à la mise au point du 24 juin 2009, le ministère des Transports informe de l’octroi d’autorisations de vol au pavillon français selon les modalités suivantes », lit-on dans le communiqué qui fait état du programme valable jusqu’au 15 juillet puisque le document précise, toutefois, qu’au-delà de cette date, le reste du programme est à l’étude et tient ainsi en haleine, encore une fois, compagnies et passagers.

C’est du moins le cas pour Aigle Azur et non pour Air Méditerranée épargnée, puisque ce même communiqué avance le 2 août, date à laquelle la compagnie assurera le vol Tours-Oran.

Quoi qu’il en soit, les autorisations octroyées permettent à Aigle Azur d’assurer 3 vols Paris-Oran les 1er, 8 et 15 juillet et 3 autres vol Paris-Alger les 26 juin, 4 et 11 juillet de l’année en cours.

L’on note aussi 6 vols Paris-Béjaïa les 29 et 30 juin, les 6, 7, 13 et 14 juillet 2009. Les modalités arrêtées par le ministère qui concernent aussi Air Méditerranée autorisent cette dernière à assurer 5 vols Tours-Oran les 8, 14, 21, 30 juillet et 2 août 2009. La compagnie est autorisée à effectuer 3 vols Toulouse-Oran les 7, 8 et 10 juillet 2009.

Les retours Oran-Tours et Oran-Toulouse se feront à vide, précise le ministère tout comme c’est valable pour Aigle Azur dont les vols Oran-Paris, Alger-Paris et Béjaïa-Paris se feront à vide.

Air Méditerranée est venue ainsi partager le ciel algérien avec Aigle Azur sur la desserte d’Oran, mais reste loin de constituer un concurrent ou une quelconque menace.

Aigle Azur détient 43% des parts du marché algérien et continue à renforcer sa position en Algérie en se donnant les moyens de sa politique à commencer par conforter sa flotte.

Le transporteur a acheté, en mai dernier, un nouvel Airbus et compte en acquérir deux autres en octobre prochain et en juin 2010.

Air Méditerranée, quant à elle, est une compagnie spécialisée sur le charter et n’est, toujours, pas membre IATA et ne peut donc pas intégrer le BSP.

Sa commercialisation se fait, en conséquence, via une agence, en l’occurrence Atlas Tour à Paris.

En somme, cet épisode aura au moins permis de comprendre que le secteur aérien algérien en plein mouvement devrait connaître une meilleure organisation dans son fonctionnement.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 0,424 seconds.