L'ANP déterminée à annihiler le terrorisme

lundi 29 juin 2009 à 5:20
Source de l'article :

01_452866068.jpgLe chef d’état-major de l’ANP a souligné hier la détermination de l’armée à anéantir les résidus des bandes criminelles encore en activité, réitérant son attachement à la Charte pour la paix et la réconciliation nationale.

«Nous sommes déterminés à poursuivre la lutte antiterroriste pour anéantir les résidus des bandes terroristes en utilisant tous les moyens permis par loi et à purifier notre pays de toute pratique contraire à notre religion. Nous les anéantirons avec l’aide de Dieu et la coopération du peuple, dans le cadre du respect des dispositions de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale», a affirmé le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah lors d’une allocution à l’occasion de la cérémonie de sortie de trois promotions à l’Académie militaire interarmes de Cherchell (AMIA) présidée par Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des armées et ministre de la Défense nationale.

En mettant l’accent sur la détermination de l’ANP à poursuivre, sous la direction de Bouteflika, ses missions constitutionnelles, notamment la défense de l’intégrité et la souveraineté du territoire national, M. Gaïd Salah a souligné, dans le cadre de l’autre mission, la formation au sein des différents corps de l’armée, la réouverture de 10 écoles des cadets de la nation, dont la première aura lieu dans la capitale de l’Ouest algérien, Oran.

Il a précisé que ces écoles -constituées de 7 CEM, 3 lycées, à raison d’au moins un établissement par région militaire-, qui doivent ouvrir leurs portes au cours de l’année scolaire 2009/2010, viennent enrichir le système de formation dans les différents corps de l’armée.

Elles seront également une source de rajeunissement des forces armées algériennes. Il devait en ce sens insister sur l’ouverture de nouveaux établissements de formation militaires, pour souligner la nécessité de jeter des passerelles entre la génération de la révolution et celle de l’indépendance, afin que les nouvelles générations puissent profiter de l’expérience de leurs aînées.

Après avoir insisté sur la qualité des ressources humaines, le chef d’état-major de l’ANP a réitéré la poursuite du processus de professionnalisation de l’ANP, en adoptant une «démarche graduelle reposant sur l’expérience des autres pays», tout en l’adaptant aux réalités du pays.

«Nous ne voulons pas copier l’expérience des autres, mais nous voulons une professionnalisation basée sur les spécificités algériennes», dira-t-il en substance.

De son côté, le directeur de l’Académie, le général Abdelghani Malti, a mis en exergue le contexte de la sortie des trois promotions, qui coïncide avec le lancement cette année du système licence-magister-doctorat (LMD), en expliquant les grands chapitres de la formation dont bénéficient les élèves de l’Académie, notamment les promotions ayant achevé leur formation, avec l’introduction notamment des matières comme l’informatique, les sciences exactes, les sciences humaines et les langues étrangères.

Dans ce chapitre, il convient de signaler que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a présidé la cérémonie de sortie de la 37ème promotion des officiers d’état-major, de la 40ème promotion des élèves officiers d’active et de la 2ème promotion de formation commune de base.

Ces promotions ont été baptisées au nom du chahid Salah Baghdadi. Pour rappel, à son arrivée à l’AMIA, le président de la République a passé en revue les carrés des stagiaires de l’Académie, avant de suivre la prestation de serment de la composante des promotions sortantes qui ont remis l’emblème de l’AMIA à la promotion en formation.

Le chef de l’Etat a ensuite assisté à des exhibitions sportives exécutées par les élèves officiers de l’AMIA. Une parade militaire a clôturé la cérémonie de sortie de ces promotions.

Bouteflika aujourd’hui à Syrte pour prendre part à la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est attendu aujourd’hui à Syrte (Libye) pour prendre part aux travaux de la 13ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) qui se tiendra du 1er au 3 juillet prochain, a indiqué hier la présidence de la République dans un communiqué.

L’ordre du jour de cette session porte sur l’examen du thème principal retenu «Investir dans l’agriculture pour réaliser la croissance économique et la sécurité alimentaire», ajoute la même source.

Les questions de paix et de sécurité sur le continent ainsi que le processus de transformation de la commission en autorité de l’Union africaine seront examinés lors de cette session.

Le président Bouteflika participera également aux sommets du Nepad et du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) qui auront lieu ce mardi à Syrte, conclut-on.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 6,702 seconds.