L'Alliance Présidentielle vante ses mérites

mardi 23 juin 2009 à 6:46
Source de l'article :

02_327839923.jpgLe FLN a passé la présidence tournante de l’Alliance présidentielle au MSP, hier, lors d’une cérémonie organisée au siège de ce dernier en présence des responsables du triumvirat de partis qui la compose.

A cette occasion, les leaders du MSP, du RND et du FLN ont vanté les mérites de leur alliance, et dressé un bilan positif de cinq années d’existence, mettant en exergue le mandat du FLN qui a mené campagne pour la présidentielle de 2009.

Ils se sont entendus, en outre, pour rendre hommage à cheikh Mahfoud Nahnah, à l’occasion de cette rencontre au sommet qui coïncide avec le sixième anniversaire de sa mort.

Bouguerra Soltani a pris la parole pour évoquer les vertus de l’homme, notamment sa fidélité à l’Algérie.

Il a estimé, par ailleurs, dans un bilan de la présidence du FLN que ce dernier a réussi grâce à son expérience à renforcer l’Alliance présidentielle et la stabilité.

En cinq années «l’Alliance présidentielle est devenue un élément de stabilité», et a réussi à acquérir «une majorité confortable pour lui et pour le pays», a indiqué le chef du MSP, qui a appelé à faire des 7 constantes de la nation autant de points communs pour les partis de l’alliance.

L’Alliance présidentielle a eu également pour mérite d’avoir réuni les forces vives des trois courants de pensée, a-t-il affirmé également : «Les extrémistes du nationalisme n’ont d’avenir que s’ils se diluent dans le véritable courant nationaliste. Idem, pour les autres courants démocratiques et islamistes».

Bouguerra Soltani a enfin réitéré son vœu de voir l’Alliance présidentielle s’élargir sur le plan local et se transformer en véritable partenariat politique.

Ahmed Ouyahia, SG du RND, le relayant, a dénoncé les dernières opérations terroristes dont ont été victimes des gendarmes, en soulignant la nécessité de la vigilance.

Il a indiqué que «ces opérations meurtrières n’ébranlent pas l’Algérie et ne remettent pas en cause l’option de la réconciliation nationale».

Il a rendu hommage à feu Nahnah, pour ses positions nationales constantes, à la direction du FLN et aux organisations nationales pour avoir mené à bien la campagne pour la présidentielle.

M. Ouyahia s’est voulu rassurant au sujet de la santé de l’Alliance présidentielle.

Il a donné une preuve irréfutable à ceux qui s’interrogeaient à ce sujet, indiquant que les partis qui la composent ont donné un message clair, que sa mission n’est pas terminée après l’adoption du plan d’action présidentiel par le Parlement.

Il s’est dit favorable à une extension de l’Alliance présidentielle sur le plan local.

Une opération qui nécessite, toutefois, le soutien de tous ses membres.

Enfin, il a rassuré Bouguerra Soltani quant à la solidarité totale du RND durant sa présidence de l’Alliance présidentielle.

Ne dérogeant pas à la règle, Abdelaziz Belkhadem, SG de l’instance exécutive du FLN, a également rendu hommage à Mahfoud Nahnah pour les services rendus au pays et à l’islam.

Il a estimé que «l’Alliance présidentielle présente une expérience démocratique qui sert le multipartisme, contrairement à ce que pensent certains, qu’elle accapare le pouvoir ou consacre le retour au parti unique».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
49 queries in 0,374 seconds.