Mardi 22 septembre à 23:46
L’Algérie commercialise ses premiers panneaux solaires

LAlgérie commercialise ses premiers panneaux solaires

Les premiers panneaux solaires photovoltaïques fabriqués localement viennent d’être mis sur le marché par l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE), basée à Sidi Bel Abbès.

Selon le directeur du projet ENIE-Solar, Nouredine Benassi, cité par l’APS, ces nouveaux produits comprennent une «large» gamme d’applications.

Ils sont le fruit d’un «partenariat» monté par ENIE et une société étrangère dont Noureddine Benassi n’a pas révélé le nom.

Les panneaux dont il est question sont d’une puissance de 500 KW. Ils seront suivis, dans deux ans, par la production d’autres dispositifs de quatre mégawatts, explique le directeur d’ENIE.

ENIE n’en est pas à sa première nouveauté, elle a déjà mis au point des équipements d’éclairage public à partir de lampes photovoltaïques et qu’elle a installés à Sidi Bel Abbès.

De plus, un nouveau programme a été ficelé en vue de la fourniture et pose de lampadaires solaires photovoltaïques au niveau des cinq carrefours principaux de la capitale de la Mekerra, de la future rocade Nord entre la cité Sidi Djillali et la commune de Sidi Lahcène, distante de 5 kilomètres.

Ces nouveaux produits suscitent de l’intérêt, plusieurs wilayas du pays voulant s’en équiper.

Les panneaux solaires photovoltaïques ont ceci d’avantageux qu’ils permettent de convertir la lumière du rayonnement solaire en électricité, offrant ainsi des atouts écologiques et économiques.

Plus qu’une solution écologique, le solaire thermique est une alternative économique et fiable, ainsi le soulignent les spécialistes.

L’Algérie envisage d’énormes investissements dans le domaine : son ambition est, en effet, de produire cinq pour cent de son électricité, à partir de l’énergie solaire d’ici à 2015.

L’objectif projeté est de produire 500 MW d’électricité à partir de l’année prochaine et d’atteindre 1 000 MW en 2015 avec une part d’exportation de 400 MW. Est-ce possible ?

Aux dires de beaucoup, la partie est jouable. A long terme, l’exportation vers l’Europe, notamment l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne est envisageable.

NEAL, qui travaille à un ensemble de projets dans ce domaine va créer des fermes éoliennes en Algérie.

NEAL a, à cet effet, lancé des études de réalisation. NEAL, société connue dans le solaire, tâche ainsi à développer les énergies éoliennes, outre l’énergie solaire.

Mais, il n’y a pas que cette société qui s’intéresse au solaire. Ces ambitions s’insèrent en fait dans la politique générale en matière d’énergie, une politique qui vise à promouvoir l’énergie solaire dont le pays possède de grandes capacités, ainsi que l’énergie nucléaire à des fins exclusivement pacifiques.

Ce sont des énergies pour lesquelles le pays devait d’ores et déjà préparer le terrain.

Youecf Salami

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook