Jeudi 25 février à 0:35
La sonatrach prévoit des investissements de 69 milliards de dollars: Le mode de passation des marchés sera revu

La sonatrach prévoit des investissements de 69 milliards de dollars: Le mode de passation des marchés sera revu

Le doute ne subsiste plus chez le P-DG par intérim de la Sonatrach Abdelhafid Feghouli ; la compagnie nationale des hydrocarbures « fonctionne normalement selon les indicateurs de gestion ».

Une précision qui sonne comme une réponse à  » ceux qui doutent encore des capacités de Sonatrach  » dont certains cadres sont poursuivis en justice pour des affaires de malversation dans l’octroi des marchés.

 » Malgré le fait que la compagnie nationale n’est pas cotée en Bourse, Sonatrach reste parmi les sociétés étatiques les plus transparentes « , a-t-il dit, en précisant au passage que le rapport annuel l’atteste portant sur  » l’ensemble des activités, les recettes ainsi que les comptes « .

Mieux encore, pour Abdelhafid Feghouli, Sonatrach n’a enregistré aucun  » signal de mécontentement de la part de ses partenaires que ce soit sur les marchés américain, européen et asiatique, alors il est difficile de dire que l’image de marque de la compagnie est ternie « .

Mais l’affaire Sonatrach a amené les responsables de la compagnie à adopter de nouveaux modes de gestion notamment en ce qui concerne l’octroi des marchés. Selon lui, la procédure relative à l’octroi des marchés, appelée R15, est rigoureuse.

Le P-DG par intérim a souligné à ce propos, que Sonatrach s’est  » conformée au code des marchés publics après la directive du président de la République et la circulaire du Premier ministre « .

La première étape concerne la publication  » la semaine prochaine d’une circulaire intermédiaire qui porte sur les différentes dispositions de passation de marchés en attendant la validation de la nouvelle procédure qui est la R15, » a-t-il déclaré.

Le travail en collaboration avec le ministère des Finances se poursuit pour mettre en place cette procédure qui comprend un certain nombre de dispositions relatives à  » l’octroi des marchés, les appels d’offres, le traitement et comment attribuer un marché pour validation « . Mais qu’en estil alors du gré à gré ? Abdelhafid Feghouli estime qu’il est toujours  » autorisé mais avec certaines conditions seulement « .

Concernant les projets futurs, il a indiqué qu’ils sont maintenus notamment le plan d’investissement à moyen terme. Celui-ci sera doté d’une enveloppe de  » 69 milliards de dollars dont 71% seront consacrés pour l’activité en amont, 19 % à l’activité aval comme la réalisation des projets GNL d’Arzew et de Skikda, ceux des fertilisants et celui du Méthanol et 9% pour le transport par canalisation ».

Les efforts de Sontrach seront également concentrés sur la construction de nouvelles raffineries dont celle de Tiaret qui coûtera  » 6 milliards de dollars « . L’objectif étant de doubler les capacités de raffinage de l’Algérie qui sont actuellement de  » 25 millions de tonnes  »

Selon M. Feghouli, les capacités de raffinage de l’Algérie vont presque doubler pour passer à près de 40 millions de tonnes à l’horizon 2016, notamment avec l’entrée en activité d’une grande raffinerie à Tiaret, un projet qui nécessitera un investissement de 6 milliards de dollars.

La mise en service du complexe de condensat à Skikda a permis  » d’augmenter les quantités de GPL, de gasoil et de kérosène de l’ordre de 5 millions de tonnes  » a affirmé Abdelhafid Feghouli.

A l’avenir aussi Sonatrach est appelée, ditil, à répondre à la forte demande en Gasoil dont une partie est toujours importée.  » De 8 millions de tonnes actuellement, la demande en gasoil sera de 22 millions en 2027 « , a-t-il précisé. Enfin, Abdelhafid Feghouli a souligné que Sonatrach a réalisé des recettes de l’ordre de  » 3 milliards de dollars durant le mois de janvier dernier « .

Pour lui, avec un baril entre  » 70 et 80 dollars, Sonatrach peut réaliser le chiffre d’ affaires de 50 milliards de dollars durant l’année 2010 « . Les exportations de janvier sont en hausse de 33% par rapport au même mois de l’année précédente et en recul de 37% par rapport à janvier 2008, a déclaré le même responsable à la Radio nationale.

Pour l’ensemble de 2009, les exportations de l’entreprise ont atteint 44,3 milliards de dollars, en baisse de 42% et 28% par rapport à respectivement 2008 et 2007.

Abdelghani M.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook