LunarGlide+ 6 Nike
Mardi 1 décembre à 3:54
La rétroactivité du régime indemnitaire accordée au SNPSP

La rétroactivité du régime indemnitaire accordée au SNPSP

Le ministre de la Santé a révélé, hier, au cours de sa rencontre avec la presse nationale, que le problème soulevé par le syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) est réglé.

Saïd Barkat annoncera que le statut particulier tiendra en compte le régime indemnitaire calculé sur la base des indices arrêtés par la Fonction publique.

«Vous pouvez leur dire (aux praticiens en grève, ndlr) que le gouvernement a accepté de répondre à leurs revendications». Ainsi, le gouvernement a accepté d’intégrer le régime indemnitaire qui sera calculé sur la base de l’indice salarial suivant une fourchette entre 15, 20 et 25% avec effet rétroactif depuis janvier 2008.

«Le problème est aujourd’hui réglé», dira-t-il. «Il y a des coefficients nets, clairs et précis. La GSE est finie!» Le ministre annoncera, également, qu’une rencontre regroupant son ministère, le syndicat, le ministère du Travail et celui de la Justice aura lieu jeudi prochain au siège de son ministère, le MSPRH, pour trouver une solution globale aux revendications posées par le SNPSP.

Dans la foulée, et dans un but d’apaisement, le ministre affirmera que les 4 travailleurs licenciés ont été réintégrés dans leurs postes respectifs tandis qu’un autre, relevant du régime disciplinaire, a été muté vers un autre établissement hospitalier.

Ce dernier n’a pas accepté cette mesure et exige d’être maintenu dans son établissement d’origine. En dépit de l’annonce de ces mesures, le SNPSP a décidé de maintenir le mouvement de protestation jusqu’à satisfaction des revendications contenues dans la plate-forme présentée.

Selon Lyes Merabet, premier responsable du SNPSP, la grève se prolongera cycliquement, chaque lundi, mardi et mercredi, jusqu’à la réunion du conseil national, et a ajouté qu’en l’absence de réponse, le mouvement sera durci.

Les principales revendications des grévistes sont le statut particulier, version SNPSP, la révision des classification et grade des patriciens, le système indemnitaire et le dossier relatif aux entraves au libre exercice du droit syndical. Le SNPSP avait déclaré refuser toute réunion avec le ministère de la Santé. Que sera-t-il, jeudi, puisque Barkat l’a officiellement invité à une rencontre pour après-demain?

Said Farhi

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook