La CNMA transforme la Caisse nationale de mutualité agricole en un outil de financement

samedi 27 juin 2009 à 23:26
Source de l'article :

03A_899963361.jpg

Transformer la Caisse nationale de mutualité agricole en un outil de financement adapté à la mentalité et aux espoirs de la population rurale en général et de l’agriculteur en particulier, tel est le nouvel objectif que s’est assigné cette société d’assurance agricole.

C’est du moins ce qu’a tenu à expliquer M. Arba Kamel, directeur général de la CNMA aux médias en marge de la tenue d’un atelier sur le crédit mutuel rural en Algérie qui a débuté hier à l’hôtel Mazafran de Zéralda et qui se poursuivra jusqu’au 29 de ce mois de juin.

En somme, la CNMA compte introduire dans sa panoplie de prestations le crédit mutuel agricole qui va consister à offrir des crédits à la consommation aux populations rurales.

«Lequel produit sera accompagné d’un fonds de garantie aux fonctionnements souples mais dont le contrôle sera rigoureux pour éviter les erreurs du passé qui ont causé un lourd préjudice financier à la CNMA», a observé son directeur général.

A propos de la mise en place de ce produit, Arba Kamel a précisé qu’il va nécessiter l’augmentation du portefeuille de la CNMA.

Chose qui ne semble pas aisée dans la mesure où cette société d’assurance un connu un niveau de décaissement sans pareil, qui a poussé la Banque d’Algérie a envisager sa dissolution pure et simple mais sauvée in extremis sur décision du gouvernement.

A la question de savoir comment donc va être alimenté le portefeuille du crédit agricole rural, on apprendra qu’il se fera grâce à la contribution des adhérents à ce produit.

En clair, par les mutualistes de ce nouveau produit financier. A propos de la mise en place de ce produit, le premier responsable de la CNMA avouera que cela va nécessiter un intense travail de sensibilisation des populations rurales.

Pour ce faire, la CNMA va s’appuyer sur l’expérience canadienne baptisée «Desjardins» qui a donné des résultas probants dans divers pays du continent africain.

Laquelle expérience a fait l’objet de deux exposés de deux responsables de «Desjardins Développement international».

Conférence où il a été démontré tout l’intérêt de l’accès des petits agriculteurs à des services financiers adéquats.

Soulignons enfin qu’à l’issue de cet atelier une feuille de route sera élaborée pour la réhabilitation à court et moyen terme du crédit mutuel agricole.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 6,641 seconds.