Khenchela : 5 gardes communaux tués

mardi 23 juin 2009 à 6:28
Source de l'article :

990.jpgUne patrouille pédestre de la Garde communale est tombée, hier, dans une embuscade tendue par un groupe terroriste armé au lieudit Siar, à 20 kilomètres de la commune de Chechar, située au sud du chef-lieu de la wilaya de Khenchela.

Bilan de cette attaque : cinq gardes communaux tués. L’attentat a eu lieu à 5h10 du matin, au moment où les gardes communaux s’apprêtaient à effectuer la relève de leurs collègues dans un poste de contrôle situé à 2 kilomètres de leur cantonnement.

En un laps de temps, la patrouille s’est retrouvée sous un déluge de feu d’armes automatiques de toutes parts, ne laissant aucune chance aux 5 victimes qui succomberont sur place.

Les terroristes termineront leur macabre besogne en passant à l’arme blanche deux des corps déjà inertes pour dépouiller, ensuite, les victimes de leurs armes et tenues.

Moins d’une heure après, l’information a retenti tel un coup de tonnerre dans la région de Khenchela et dans tout l’est du pays.

Des proches des victimes affluaient vers le lieu du massacre avant de se rendre à l’hôpital de Chechar. À 10h, les 5 dépouilles ont été déposées à la morgue de l’hôpital Saâdi-Maamar de Chechar.

Une opération de ratissage de grande envergure a été déclenchée, immédiatement après l’attentat, et se poursuivait encore hier.

Ainsi, après une année d’une semblante accalmie, la région de Khenchela, la commune de Chechar notamment, renoue avec la violence terroriste, et ce, à peine une semaine après l’attentat meurtrier qui a ciblé, mercredi dernier, un convoi de la gendarmerie nationale dans la région d’El-Mansourah, à Bordj Bou-Arréridj.

Rappelons que le dernier acte terroriste enregistré dans la wilaya de Khenchela, précisément au lieudit Siar, remonte au mois d’octobre de l’année 2008.

Une bombe de fabrication artisanale, placée par un groupe armé aux alentours d’un relais d’un opérateur téléphonique, a fait 1 mort et 2 blessés.

Les martyrs du devoir ont été enterrés hier après la prière de l’asr. Le défunt Ali Bouhada, 44 ans, à Bouhmama, a été inhumé dans sa commune natale.

Hamadi Salah, Hadibi Djamel âgés de 38 ans ainsi que Selmi Baggas, 44 ans et Moussaoui Touhami, 40 ans, tous de la tribu des Ouled Msihel, ont été enterrés à Chechar.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
27 queries in 7,798 seconds.