Justice: Aucune plainte sur la mise sous contrôle des membres du FIS-dissous.

samedi 5 novembre 2016 à 11:48
Source de l'article : Reporters.dz

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, est intervenu jeudi à l’APN pour battre en brèche certaines rumeurs, relayées par le député Hassan Aribi, notamment celle concernant une prétendue mise sous contrôle judiciaire, depuis 2009, de certains membres du parti dissous, l’ex-FIS, pour leur participation à des marches non autorisées.

Tayeb Louh a nié toute existence de mise sous contrôle judiciaire d’un quelconque membre de l’ex-FIS. Il expliquera que les services du département qu’il dirige «n’ont été informés d’aucune plainte» concernant le contrôle judiciaire des personnes Ahmed Ben Mohamed, Kamel Guemmazi, Abdelkader Boukhamkham, cités par le député, pour participation à une marche non autorisée à Alger.

«Aucune plainte n’a été déposée au sujet de ces trois individus», a-t-il insisté, annonçant qu’«une enquête sera ouverte à cet effet». Ne s’arrêtant pas là, M. Louh avertit : «S’il s’avère que la procédure était illégale, des mesures s’imposeront.» Sur un autre sujet, le ministre a expliqué la posture de son ministère sur les affaires liées aux détournements du foncier agricole. Imperturbable, le ministre a souligné que la justice «joue pleinement son rôle» et «tranchera ces affaires conformément à la loi», rappelant que «quel que soit le mis en cause, la justice assumera son rôle en ce qui a trait à la protection des terres agricoles et à la lutte contre le crime».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,417 seconds.