Dimanche 22 mai à 19:45
Le temps
Ils demandent une augmentation salariale digne et un syndicat légitime,Les travailleurs des caisses d’assurances sociales et de retraite en colère

Ils demandent une augmentation salariale digne et un syndicat légitime,Les travailleurs des caisses dassurances sociales et de retraite en colère

Les employés des caisses d’assurances sociales, de retraite (Cnas, Cnac, Casnos, Cacobath, Caisse des congés payés des travailleurs du bâtiment) ainsi que ceux du Fonds national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS) sont mécontents des négociations menées actuellement entre les «représentants» de la Fédération nationale des travailleurs des caisses de Sécurité sociale et les directeurs généraux des caisses et fonds.

Les augmentations arrachées par les travailleurs de Sonatrach, Sonelgaz, les médecins de la santé publique et les banquiers ont accentué le malaise chez cette corporation qui compte saisir aujourd’hui officiellement le secrétariat national de l’Union générale des travailleurs algériens, avant l’ultime étape, à savoir un débrayage national illimité.

Rendez-vous est pris pour ce matin au niveau de la centrale syndicale pour remettre une plateforme de revendications au secrétariat national de l’UGTA. Des présidents de sections syndicales des différentes caisses et agences se trouvant au niveau des wilayas du centre du pays, notamment d’Alger, de Blida, Boumerdès, Tipaza, Tizi Ouzou et Béjaïa ont convenu de tenir un rassemblement au siège de la centrale syndicale à Alger.

Cette action se veut comme le signe d’un malaise au sein de ce secteur, a tenu à nous confier une source syndicale, ajoutant que les responsables des sections ont décidé de déléguer un groupe de syndicalistes qui aura à transmettre la plateforme de revendications.

Selon notre source, la plateforme comprend plusieurs revendications. Il s’agit principalement de la mise en place d’une fédération syndicale affiliée à l’UGTA, mais «représentative et légitime».

Depuis l’année 2008, la Fédération nationale des travailleurs des caisses et du FNPOS n’a pas tenu d’assemblée générale en vue d’élire son secrétariat et les autres organes syndicaux. Les représentants actuels sont, précise notre source, des syndicalistes désignés par l’UGTA, ce qui est contraire à la réglementation algérienne et aux statuts de la Fédération.

Les employés exigent la tenue d’une AG avec la définition des modes d’élection et le retrait total du secrétariat national de l’UGTA des travaux du congrès électif. Cette revendication considérée comme un point indiscutable, aux yeux des syndicalistes, est motivée par le fait que l’actuelle direction de la Fédération n’est pas «capable de s’imposer étant donné qu’elle n’émane pas de la base».

Pour les employés des caisses et du FNPOS, les échos parvenus des négociations menées actuellement entre la Fédération et les directions générales renseignent sur ses faiblesses. «Les syndicats de la santé ont obtenu une hausse de 70% des salaires, alors que ceux de Sonelgaz ont arraché 40%.

Les retraités ont bénéficié d’une revalorisation de 10% de leurs pensions. Et la Fédération négocie depuis des mois pour une augmentation de 10%. C’est inadmissible et injustifiable puisque la situation financière de Sonelgaz est présentée comme étant catastrophique, tandis que les médecins sont payés par le Trésor public.

Les caisses d’assurances et les fonds des œuvres sociales disposent d’une situation financière florissante et leur statut est à caractère économique et commercial. Avant, nous étions les mieux payés après les employés de Sonatrach. Aujourd’hui, nous sommes devenus les derniers, surtout avec les revalorisations des salaires des médecins et des employés de Sonelgaz», a tenu à préciser notre source.

Farouk Belhabib

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook