Grippe porcine : L'Algérie ne craint pas la pandémie

mardi 30 juin 2009 à 8:40
Source de l'article :

Clipboard02.jpgLa menace de la grippe porcine n’entamera en rien la tenue du Panaf prévu du 5 au 20 juillet prochain.

Plus que cela, l’annulation de la Omra et le pèlerinage à La Mecque ne sont nullement remis en cause.

D’abord, le Panaf, selon des spécialistes l’Algérie a renforcé les mesures préventives pour accueillir les participants au plus grand festival du continent africain.

L’assurance en a été donnée hier par M.Slim Belkessam, chargé de communication et conseiller au ministère de la Santé.

S’exprimant sur les ondes de la Radio nationale, M.Belkessam a affirmé que «toutes les décisions et résolutions prises sur le plan administratif et politique par les Etats et les organisations mondiales sont arrêtées après consultation des experts.

Ces derniers nous ont assuré que les conditions de la tenue du Panaf sont réunies. Aussi, toutes les mesures nécessaires ont été prises pour une prise en charge médicale des plus efficaces du festival.

Une chose est certaine: les moyens sont disponibles et l’organisation est à point nommé pour faire face à toute éventualité de contamination à la grippe A/H1N1».

Concrètement, des antennes médicales seront ouvertes au niveau des centres de contrôle sanitaire des aéroports, ports, frontières et résidences des participants au festival.

Cette panoplie de mesures préventives a été présentée par des virologues intervenant dans une émission spéciale sur la grippe porcine diffusée dimanche à la Radio Algérie Internationale.

L’ arsenal en question est mis en place pour garantir le bon déroulement de l’évènement culturel. L’importance de cette manifestation est mise en exergue par le nombre impressionnant d’invités, de pays participants et la richesse du programme proposé.

Le festival accueillera plus de 2300 chanteurs, 2800 danseurs, 450 acteurs de théâtre, 230 artistes peintres et 230 cinéastes.

Ce petit tour d’horizon permet d’avoir une idée sur l’importance des moyens à prévoir pour faire face à la multiplication potentielle des cas de grippe…

Cela dit, Mme la ministre a rejeté d’un revers de la main toute probabilité de répercutions négatives de la grippe A/HINI sur le bon déroulement des festivités.

A ce titre, Mme Khalida Toumi a martelé: «Grippe A/H1N1 ou pas, le ministère de la Santé était déjà mobilisé pour assurer une parfaite couverture sanitaire et médicale du festival».

Autrement dit, l’Algérie est fin prête pour accueillir le deuxième Festival panafricain. Quant au pèlerinage et à la Omra, M.Belkessam a indiqué que leur annulation n’est pas une prérogative de l’Etat algérien.

A ce titre, il rappelle que «la décision de maintenir ou d’annuler la Omra et le pèlerinage revient exclusivement à la nation musulmane».

En d’autres termes, nonobstant la menace de la grippe porcine, la Omra et le Hadj sont bel et bien maintenus.

D’ailleurs, l’Algérie a consacré plus de 116 millions de DA aux vaccins et médicaments appropriés et a mobilisé des équipes médicales pour accompagner les pèlerins.

Sur un ton rassurant, M.Belkessam a également affirmé que «37 cas suspects de grippe A/H1N1 ont été enregistrés à ce jour. Parmi ces cas, deux ont été confirmés».
Par ailleurs, la Pharmacie centrale algérienne (PCA) a établi une demande d’un million de doses de vaccins (Saiflu) auprès du groupement pharmaceutique Saidal.

Ce groupement travaille également en collaboration avec l’Institut Pasteur pour la production d’un autre médicament pour faire face à la menace de la grippe porcine.

A titre de rappel, M.Belkessam a indiqué que «l’Algérie dispose de 6,5 millions d’unités de traitement».

La grippe porcine a contaminé 70.893 personnes dans le monde et fait 311 morts, a indiqué le rapport de l’OMS, établi hier. Comme quoi, la vigilance doit être de mise.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
49 queries in 3,898 seconds.