Lundi 23 septembre à 0:05
Horizons
Grands chantiers d’Alger, Les priorités de Ghoul

Grands chantiers d’Alger, Les priorités de Ghoul

La réalisation de la ligne du métro qui reliera Alger à l’aéroport international et la desserte ferroviaire de l’aéroport Houari-Boumediene, constituent une priorité du secteur. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Transports, Amar Ghoul, qui effectuait, hier, une visite d’inspection dans la capitale.

Le ministre du Transport, qui a insisté sur le lancement des études de la mise en œuvre de nouvelles lignes du métro, a instruit ses cadres pour accélérer les travaux et respecter les délais. M. Ghoul a entamé sa visite par l’inspection du Poste de commande centralisé du métro d’Alger à El Anasser, où il a assisté à une présentation du réseau du métro d’Alger ainsi que celui du Tramway.

En effet, à l’horizon 2017, la capitale sera dotée de 18 km de lignes et 19 stations, et 40 km et 37 stations en 2020. Trois extensions sont déjà en cours de réalisation. Selon le bilan communiqué, 24 millions de voyageurs ont emprunté le métro depuis sa mise en service, en novembre 2011, jusqu’au mois d’août dernier.

Le pic a été enregistré durant le mois de décembre 2012, avec une forte recette également. Un cadre de l’entreprise du métro d’Alger a précisé lors de cette présentation que le Tramway a joué un rôle particulièrement actif. « On a enregistré une hausse du trafic de 50% », a-t-il affirmé. La ligne qui devrait relier Hai el Badr à El Harrach sera mise en service en décembre 2014 ; le taux d’avancement des travaux est estimé à 40% alors que la ligne reliant la Place Emir Abdelkader à la Place des Martyrs sera opérationnelle fin décembre de l’année en cours.

Concernant la ligne reliant Hai el Badr à Ain Naâdja, les travaux sont avancés à 60%. Trois extensions sont actuellement en cours d’étude. Il s’agit de la ligne El Harrach-Aéroport international Houari- Boumediene, s’étendant sur 9 km et 9 stations, et la ligne Ain Naâdja-Baraki sur 6 km ainsi que la ligne reliant la Place des Martyrs à Chevalley, s’étendant sur 9 km et 8 stations. Le métro totalisera 54 km de lignes et 2510 stations à l’horizon 2025, 40 km en 2020 et 17 km en 2016.

Le ministre des Transports a estimé que ces projets s’inscrivent dans « un programme stratégique qui nécessite une prise en charge sur tous les plans y compris la réalisation, la maintenance et l’encadrement. Il faut créer une harmonie et une intermodalité, c’est-à-dire une coordination entre les différents modes de transport. Le choix doit obéir aux besoins du métro », a-t-il lancé. Amar Ghoul a saisi l’occasion pour instruire ses cadres quant au respect des délais. « 2014 est une année charnière pour le secteur, elle sera celle du parachèvement de ces projets ».

Autre directive : Booster la coordination entre les différents partenaires. La feuille de route du ministre des Transports a été également présentée lors de sa première sortie sur le terrain, depuis sa désignation à la tête du secteur. Amar Ghoul a annoncé que la réalisation de la ligne du métro reliant Alger à l’aéroport international « est une priorité urgente. Il s’agit d’une ligne très importante », a-t-il précisé. La pose des rails qui relieront Hai El Badr et El Harrach a été fixée au 1er novembre prochain, sur décision du ministre prise sur place.

Par ailleurs, les études sur les extensions doivent être ciblées, détaillées et élargies, à l’exemple de la ligne de Baraki qui doit s’étendre jusqu’à Sidi Moussa et Larbaâ, dans la wilaya de Blida, et la ligne reliant Bab el Oued à Chevalley pour arriver jusqu’à Draria et Douéra. « Il faut aller vers une étude et une vision futuriste pour des extensions jusqu’à Zéralda et Baba Ahcene en vue d’assurer le transport vers l’est et l’ouest de la capitale », a encore affirmé le ministre.

Place aux jeunes diplômés
Afin de réaliser ces projets, Amar Ghoul a préconisé le recrutement de jeunes diplômés dans la sécurité, la maintenance et le management. La sécurité durant la réalisation et l’exploitation, était au cœur des directives du ministre qui a insisté sur le volet de l’environnement, la sensibilisation sur la préservation des infrastructures, la qualité de service et l’aménagement de parkings et d’espaces verts aux alentours des stations, lors de son déplacement en métro, de la station Les Fusillés jusqu’au terminus, et de l’inspection des travaux à la station El-Harrach centre et Tunnel ainsi que la station Ain Naâdja 2 et Tunnel de l’extension Hai El Badr à Ain Naâdja.

Amar Ghoul a insisté aussi sur la nécessité de la formation en maintenance. « On compte 1,3 million de voyageurs en métro chaque mois, il faut prendre en charge l’évolution du trafic », dira-t-il. Lors de son déplacement à l’aéroport international Houari-Boumediene, le ministre a suivi une présentation sur le projet de réalisation de la desserte ferroviaire de l’aéroport dont l’objectif est d’atteindre 67 200 voyageurs par jour et le passage d’un train chaque 30 minutes. Le projet, dénommé « aérogare ouest » vise la prise en charge de la croissance de la demande de transport aérien. Elle sera dotée d’un parking d’une capacité de 5.000 véhicules et 10 millions de passagers par an y transiteront. L’aérogare sera réceptionnée fin 2018. « Les travaux seront lancés durant le premier trimestre de l’année prochaine. L’aérogare actuelle est d’une capacité de 6 millions de passagers. Ce projet permettra la connexion entre les différents modes de transport. Il faut s’inscrire dans la durabilité », a affirmé le ministre.

Neila B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook