Forum du réseau NADA pour la protection de l’enfant : évaluer le rôle des associations.

samedi 12 novembre 2016 à 11:18
Source de l'article : Radioalgerie.dz

L’élaboration d’une vision stratégique (2016-2021) du rôle du mouvement associatif dans la protection de l’enfant a été au centre d’un forum organisé, vendredi à Alger, par le Réseau algérien pour la défense des droits de l’enfant (NADA).

Cette rencontre s’est fixée pour objectif d’évaluer l’intervention des associations dans la défense des droits de l’enfant.

Un collectif de 150 associations du réseau Nada participe à cette rencontre de deux jours, organisée en collaboration avec le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef).

Ce forum vise également à élaborer de «nouveaux axes stratégiques d’intervention dans la protection des enfants et soulever les contraintes et les insuffisances constatées en matière des droits de cette franche de la société», selon les organisateurs.

Cinq ateliers marquent les travaux de cette rencontre pour débattre l’évolution de la situation des droits de l’enfant en Algérie, notamment le système d’alerte et le signalement sur les enlèvements et la violence à l’égard des enfants.

Il s’agit également d’évoquer la participation de la société civile à la préparation des rapports périodiques sur la situation des droits des enfants et à la mise en œuvre des politiques élaborées pour la protection et la promotion des enfants.

Le président du réseau Nada, Abderahmane Arâr, a indiqué que le réseau a géré «16 projets phares» qui ont renforcé son travail d’intervention pour la défense des droits des enfants.

Evoquant la situation de certains enfants, M. Arâr a estimé que le numéro vert «30 33» du réseau Nada a enregistré, durant les cinq dernières années, 65.700 appels dont 9.975 cas d’enfants en danger moral et 9.511 cas d’enfant en conflit familiaux.

Pour sa part, le représentant du bureau de l’Unicef à Alger, Marc Lucet, s’est dit «impressionné» des réalisations en matière de la protection des enfants en Algérie, notamment aux plans juridique, éducatif et sanitaire.

A cet effet, M. Lucet a salué « l’engagement fort» de l’Algérie et le travail d’intervention du mouvement associatif dans la défense des droits de l’enfant.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
11 queries in 0,396 seconds.