FLN : Belkhadem veut remettre de l'ordre dans son parti

mardi 2 juin 2009 à 22:20
Source de l'article :

03_264644356.jpgAbdelaziz Belkhadem, secrétaire général de l’instance exécutive du FLN, a indiqué hier que le parti est décidé à remettre de l’ordre dans les rangs de ses militants, lors de son 9ème congrès, en précisant que si, cinq années durant, le parti n’a pas insisté sur le côté disciplinaire, c’est parce qu’il était occupé à rassembler ses rangs.

Dans la perspective de ce rendez-vous devant avoir lieu durant le premier trimestre de 2010, Belkhadem qui a réuni les mouhafedhs et présidents des commissions de transition, hier au siège national du parti, a, en abordant le bilan de la campagne électorale, estimé que «pour la première fois dans l’histoire des élections présidentielles pluralistes en Algérie, le FLN était cohérent et uni autour d’un même candidat».

Il a affirmé que «le FLN a dépassé la crise interne et qu’il garde intacte sa capacité de mobilisation», «en dépit, dit-il, de ceux [formations ou personnes, il n’a pas précisé, ndlr] qui tablaient sur sa division et sa faiblesse».

Selon lui, la seule critique à faire à sa formation est «la bousculade des militants pour les postes de responsabilité», qu’il considère comme «un phénomène de bonne santé», non sans avertir que «les jours à venir sont porteurs de beaucoup plus de bousculades de la part des militants désireux d’arriver au congrès et de s’y positionner».

Il devait, suite à cela, mettre en garde l’assistance contre les détracteurs du parti, indiquant que «cette capacité de mobilisation retrouvée du FLN nous fait peur autant qu’elle nous satisfait, car les détracteurs du parti vont le viser par tous les moyens».

En s’adressant aux mouhafedhs et présidents des commissions de transition, Belkhadem a mis l’accent sur la nécessité d’ouvrir les portes d’adhésion aux jeunes et aux femmes qui croient en les idéaux du parti, en attendant les conclusions du groupe de réflexion chargé d’élargir la base du FLN à la gent féminine.

Il a en outre laissé entendre la possibilité de tenir une autre réunion durant le mois en cours, durant lequel devrait intervenir l’université d’été du parti (du 22 au 24 juin), soit avant l’installation de la commission de préparation du congrès, indiquant que le FLN a adopté une autre méthode qui consiste à investir le terrain en vue de mobiliser les troupes en prévision des échéances à venir, notamment des élections pour le renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation, ainsi que pour la préparation du congrès.

Laquelle préparation doit être «minutieuse, sérieuse et engagée», a souligné Belkhadem, avant d’expliquer l’ordre du jour du 9ème congrès, qui doit non seulement être précis, mais aussi englober les questions de fond et de prospective, sur «ce que devraient être dans 10 ou 15 ans, les institutions de l’Etat, son économie, et la cartographie politique du pays».

Il a indiqué qu’à la fin de son mandat, qui interviendra le 1er février 2010, le FLN devrait tenir son congrès ordinaire, probablement durant le premier trimestre de la même année.

Cela devrait faire l’objet de discussions au sein de l’instance exécutive du parti, du conseil national, ainsi que de la commission de préparation du congrès, en plus d’une autre commission qui regroupera les bureaux des mouhafadhs, du secrétariat national de l’instance exécutive du parti, et ceux des deux chambres du Parlement, a encore souligné Belkhadem.

La réunion des mouhafedhs et présidents des commissions de transition, rappelle-t-on, vise à dresser un état des lieux de la situation organique, à travers l’étude des rapports des mouhafedhs, à l’image du recensement des biens mobiliers et immobiliers du parti, qui connaît des retards en raison de l’indisponibilité des documents ou de celle des différents responsables.

Toutefois, un autre volet de cette réunion dédié aux questions internes s’est tenu à huis clos. A ce sujet, Belkhadem a tenu à préciser qu’il en a été décidé ainsi non pas parce qu’il existe une crise au sein du parti ou qu’il y aura un quelconque changement qui, du reste, est du ressort des instances habilitées.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 2,030 seconds.