Vol d’objets d’art et de pièces archéologiques: Démantèlement d’un réseau à Alger

mercredi 9 novembre 2016 à 13:41
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Les éléments de la Police judiciaire, relevant de la division-centre d’Alger, ont démantelé un réseau spécialisé dans le vol de tableaux de peinture et de statuettes datant de l’antiquité. Selon des sources policières, tout a commencé quand une dame s’est présentée à la police pour un dépôt de plainte pour un vol perpétré dans son domicile d’un tableau de peinture, une œuvre authentique signée par M’hamed Issiakhem, d’un autre tableau signé par un peintre étranger et de trois statuettes d’une valeur inestimable.

Une enquête a été enclenchée. Elle a permis au bout de quelques temps d’appréhender deux   suspects qui seront arrêtés au centre d’Alger. Les deux suspects ont avoué le vol de 32 autres tableaux de peinture. Saisi, le procureur de la République près le tribunal de Sidi-M’hamed a ordonné une perquisition aux domiciles des deux individus, dont le principal mis en cause est un repris de justice.

La fouille des lieux a permis aux enquêteurs de récupérer les 32 tableaux et 3 statuettes. Ces objets de valeur, indique la même source, ont été envoyés à la police scientifique pour expertise, en coordination avec les autorités chargés de protéger le patrimoine culturel et artistique.

Lors de l’interrogatoire, ces individus ont révélé qu’ils s’apprêtaient à vendre ces tableaux et ces statuettes à l’étranger. Présentés devant la justice, les deux mis en cause ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, violation de domicile suivi de vol caractérisé, atteinte au patrimoine culturel et tentative de vente illégale d’objet de valeur à l’étranger.

Il faut rappeler que les trafiquants de pièces archéologiques font sortir du territoire national près de 4 000 objets de valeur, dont des tableaux de peinture, des statuettes, des pièces de monnaies et autres mosaïques. Selon des rapports établis par la police internationale (Interpol), en collaboration avec les services de sécurité algériens, ces objets sont bradés à des prix dérisoires aux receleurs avant qu’ils ne soient cédés à prix fort dans des ventes aux enchères.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,447 seconds.