Un père de famille, percuté par un véhicule, décède: Course fatale sur l’autoroute de Zéralda

dimanche 19 mars 2017 à 15:33
Source de l'article : Liberte-algerie.com

L’autoroute de Zéralda a été le théâtre d’un violent accident de la circulation survenu vendredi en début de soirée. Vers 19h, alors que des centaines de familles regagnaient Alger, après une journée d’escapade loin des grouillements étouffants de la ville, un spectacle désolant est venu fausser la quiétude : deux véhicules de marque Renault Clio embarquant 200 chevaux et une vingtaine de motos animées de motorisations de 900 centimètres cubes font la course.

L’autoroute devient vite un circuit de course et les chauffards slaloment entre les voitures avec des pics de vitesse de 160 à 200 km/h. Sur la voie menant vers Ben Aknoun, un véhicule est en panne sur la bande d’arrêt d’urgence. Son propriétaire, un père de famille, appelle pour se faire dépanner.

Son beau-frère, accompagné de sa petite fillette de 9 ans, arrive rapidement sur les lieux. Le capot de la voiture ouvert, les deux hommes entendent un bruit assourdissant. Les deux Clio arrivent à vive allure et prennent en “sandwich” une voiture de marque Volkswagen Golf.
Selon les témoignages recueillis sur place, le père de famille s’est enfui vers le bas-côté de l’autoroute pour éviter d’être écrasé. Mais le conducteur de la Golf, qui roulait à vive allure également, perd le contrôle de son véhicule et le percute.

Ayant perdu beaucoup de sang, ce père de famille succombe et rend l’âme sous le regard de sa petite fille. Arrivés sur les lieux du sinistre, les gendarmes et les éléments de la Protection civile n’ont rien pu faire pour sauver la victime. En revanche, des dizaines d’automobilistes se sont précipités vers les gendarmes pour leur demander de signaler, via leurs radios, les deux Clio qui ont disparu dans la nature.

“Il y a des caméras de surveillance partout. Nous-mêmes, nous avons failli nous faire tuer par ces deux fous qui zigzaguaient entre les voitures. Il faut les retrouver. Cet axe est devenu extrêmement dangereux. Chaque week-end, des jeunes viennent de partout avec des véhicules aux allures sportives et des motos très puissantes pour semer la mort et la terreur. Parfois, ils s’adonnent à des défis mortels”, témoigne un jeune visiblement choqué par la scène qu’il venait de vivre. Son compagnon pris d’une crise d’hystérie tombe à même le sol.

“Ce sont des criminels. Ils l’ont tué ! Ils l’ont tué !” criait-il. Son beau-frère ne savait plus quoi dire. Aux gendarmes enquêteurs, il dira seulement : “Ce sont eux ! Ils ont pris la fuite. Ce sont eux ! Il a essayé d’éviter cette Golf, mais il a été projeté contre l’arbre et écrasé.” Selon des informations que nous avons recueillies sur place, ces véhicules de sport et ces motos investissent les lieux chaque week-end et s’adonnent à des acrobaties qui, à leurs yeux, ne sont qu’une partie de plaisir.

Parfois, ils se permettent des circuits à partir de Zéralda jusqu’à Sétif et Bordj Bou-Arréridj. La loi interdisant les courses-poursuites à l’encontre de ces fous du volant, les services de sécurité se limitent à les lancer par radio. Mais jusqu’à quand ces chauffards se permettront-ils de mettre en péril la vie des autres sur cet axe hautement fréquenté ?

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
88 queries in 4,775 seconds.