Tizi Ouzou/ Maya et Lyna mortes dans des circonstances douteuses: Récit d’une tragédie

lundi 21 août 2017 à 11:32
Source de l'article : Depechedekabylie.com

Maya et Lyna, deux sœurs âgées respectivement de 5 et 11 ans, ont perdu la vie dans des circonstances mystérieuses en l’espace d’une douzaine de jours. Leur frère de 8 ans, lui, est hospitalisé au CHU de Tizi-Ouzou depuis quatre jours dans les mêmes circonstances.

C’est un véritable drame que vit cette famille composée du père originaire de Draâ Ben Khedda, de la mère originaire d’Aït Boyahia dans la localité de Béni Douala, et de leurs trois enfants. Selon l’oncle maternel des victimes, M. Arezki Hatem, «tout a commencé il y a 15 jours, quand la maman, accompagnée de sa petite fille Maya et de son jeune garçon, sort en ville pour faire des courses en prévision de l’Aïd et de la rentrée scolaire», dira-t-il ému.

L’enthousiasme qu’elle affichait pour intégrer une classe préparatoire et sa joie de voir son troussou scolaire ne sont pas accomplis. En effet, selon notre interlocuteur, «dès son arrivée à la maison, la petite Maya s’est évanouie, présentant des signes de convulsion. Son cœur et sa respiration se sont arrêtés». La petite a été transférée à l’EPSP de Béni Douala dans une ambulance, mais elle n’a pas pu survivre. «Elle est morte en route», affirme l’oncle qui précisera que la fillette «n’avait aucune maladie et était en bonne santé jusqu’à ce jour-là». «Le jour même, la grande sœur à Maya, en l’occurrence Lyna âgée de 11 ans, présentait des signes de fatigue et de diarrhée», se souvient-il.

La famille n’a pas tardé à transférer Lyna au CHU de Tizi-Ouzou, où «elle a été admise et mise sous surveillance pendant trois jours. Elle en ressort au quatrième jour», nous a-t-il encore appris. Dix jours plus tard, la famille a vécu la même scène une fois de plus. Lyna est morte de la même manière que sa sœur Maya. La famille, sous le choc, tente d’avoir des explications mais en vain ! L’oncle dénonce un manque d’information à propos des circonstances des deux décès. Du côté de l’hôpital, on explique alors à la famille que «des analyses ont été faites et envoyées à Alger, à Bab El Oued plus exactement. Il va falloir alors attendre les résultats».

La famille, inquiète et impatiente, doute surtout après avoir eu l’information auprès des responsables du CHU qu’ «il ne s’agissait pas d’une intoxication alimentaire», expliquera M. Hatem. En outre, la mère a, selon toujours les informations recueillies auprès de son frère, «demandé au procureur de la République les résultats de l’autopsie faite depuis 15 jours sur la petite Maya, mais à ce jour aucun résultat n’a été communiqué à la famille malgré l’urgence de la situation», explique l’oncle qui n’a pas caché son inquiétude, pour ne pas dire la peur qu’il traine lui et le reste de sa famille depuis le début de la tragédie.

«S’il s’agit d’un acte criminel, on doit le savoir au plus vite, peut être nos vies et celles de nos enfants sont aussi en danger. Ça ne doit pas trainer ainsi !» regrettera-t-il. Une peur légitime, d’autant plus que le troisième enfant représente les mêmes symptômes. Le garçon a été admis à l’hôpital et il est toujours sous surveillance.

Des disparitions tragiques des deux petites Maya et Lyna. Cette dernière a été enterrée, avant-hier, à Draâ Ben Khedda. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour élucider le secret de ce drame.

Kamela Haddoum.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
77 queries in 11,583 seconds.