Pénurie d’eau potable: Des habitants d’El-Adjiba ferment le siège de l’APC

lundi 17 juillet 2017 à 11:42
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Des dizaines de citoyens des villages de Bouakkache, Azro Ouroumi ainsi que d’El-Madarssa, relevant de la Commune d’El-Adjiba (Est de Bouira) ont procédé dimanche à la fermeture du siège de la municipalité pour protester contre la pénurie d’eau potable qui sévit «depuis plusieurs mois.» Les protestataires, des jeunes pour la plupart, se sont regroupés depuis 08H00 devant le portail principal de la mairie avant de fermer l’entrée de l’Assemblée populaire communale (APC) en vue de réclamer la réhabilitation des réseaux d’alimentation en eau potable (AEP) ainsi que le raccordement de leurs localités au système des grands transferts du barrage de Tilesdit. «C’est inadmissible de voir des localités lointaines et qui relèvent de la wilaya de M’Sila bénéficier de l’eau de notre barrage alors que nous devons être les premiers à en bénéficier», s’est plaint un des jeunes protestataires à l’APS. Dans leur plateforme de revendications distribuée à la presse, les habitants des villages de Bouakkache, Azo Ouroumi et d’El-Madarssa appellent «pour la énième fois» les autorités municipales ainsi que ceux de la Daira à prendre en charge leurs doléances liées notamment à l’eau potable. «Nous appelons les responsables de notre commune ainsi que de la wilaya depuis 2015 à réaliser ce projet d’eau potable, mais en vain. Il n y’a que des promesses et nous, nous souffrons toujours, pour quoi tout ça ?», a protesté un citoyen en colère. D’autres points ont été également réclamés, à savoir notamment la finalisation du projet d’AEP ainsi que la réalisation d’une station de pompage afin de renforcer l’alimentation de cette région en eau potable.

Les manifestants réclament, entre autres, la réfection du réseau d’AEP du village voisin d’Idahachen et le raccordement de la localité Azro Ouroumi. Le raccordement au réseau de gaz naturel de la partie restante des hameaux situés près de l’autoroute Est-ouest et le prolongement du réseau d’assainissement, dont les travaux ont été arrêtés au niveau de Bouakkache pour déversement dans une conduite d’AEP, et au niveau du quartier des Habouchi, où il déverse aussi dans un groupement d’habitations sont autant de revendications soulevées par les protestataires.

En réaction à cette action de protestation, le président de l’APC d’El-Adjiba, Baânoun Hamiche, a expliqué à l’APS que les travaux de raccordement de ces villages aux grands transferts «connaissent des retards, mais le projet devra être livré dans un délai de deux mois et demi, ce qui permettra l’alimentation suffisante des habitants de Bouakkache et d’El-Madarssa en eau potable».

A propos de l’alimentation en gaz, le P/APC a précisé qu’un projet, dans ce sens, avait été programmé et une entreprise retenue, «mais celle-ci a arrêté le chantier en raison de non paiement de ses situations».

S’agissant du réseau d’assainissement, M. Baânoun a fait savoir que cette opération était inscrite dans le cadre d’un projet sectoriel de la direction des ressources en eau. «Les travaux sont également à l’arrêt depuis plusieurs mois à cause du manque d’argent», a-t-il dit.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
80 queries in 4,651 seconds.