Oum-El-Bouaghi: 13 communes sont privées d’électricité faute de règlement de factures de consommation

Wednesday 23 August 2017 à 16:05
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Vraisemblablement toutes les mesures et procédures de menace et de dissuasion lancées par la SDE (société de distribution de l’Est), la Sonelgaz de la wilaya d’Oum El Bouaghi, n’ont pas eu l’effet escompté et n’ont pas convaincu les clients, mauvais payeurs à s’acquitter de leurs redevances d’électricité.

En effet les créances de la direction de distribution de l’électricité détenues depuis le début de l’année 2017 par les clients se chiffrent à plus de 18 milliards dont 13 milliards sont détenus par les abonnés ordinaires.

Ni la mobilisation rigoureuse du personnel, ni l’entame de l’opération «Tahsil» sur le terrain n’ont pu améliorer la situation financière actuelle de l’entreprise, une situation jugée critique et qui ne cesse de s’aggraver par l’augmentation du volume des créances.
Malgré ces contraintes, le personnel de l’entreprise, y compris les cadres est engagé à mener jusqu’au bout cette opération de recouvrement pour permettre à leur entreprise de poursuivre son développement et assurer sa pérennité dans le cadre de l’orientation et des objectifs assignés par les responsables centraux.

Face à cette situation de passivité de la part des créanciers de l’entreprise, et faute de réaction pour tenter de se rapprocher de la SDE, les services de la distribution ont été contraints à passer à l’acte de la procédure de coupure carrément du courant,une opération devenue inévitable et qui a touché notamment les clients qualifiés de mauvais payeurs, soit 13 communes de la wilaya.

Il s’agit en effet du chef lieu de wilaya (106 968 770,48 Da), Aïn M’lila (314 629 962,45Da), Meskiana (26 292 121,07Da), Aïn Beida (168 693 262,28Da), Aïn Fakroune : (690 602 904,45Da).
Comme on le sait, les coupures entamées à l’encontre des municipalités ont eu un impact plus que négatif sur la qualité de la prestation de service, compte tenu de la sollicitation de ces derniers par les citoyens pour l’établissement de documents nécessaires à la confection de dossiers divers : scolarité, passeports, cartes d’identité et autres.

Cette situation a soulevé l’ire des citoyens, étudiants et autres dans le besoin de divers documents et qui ne savent à quel saint se vouer. Ils souhaitent le règlement, le plus tôt possible du problème du payement des créances de l’énergie électrique qui n’a fait que paralyser des institutions dont le service doit être permanent.

A la dernière minute, nous avons appris que, grâce à l’intervention du chef de l’exécutif, et le règlement partiel de certaines créances dans le souci de permettre aux citoyens de disposer de documents parfois très nécéssaires, certaines communes ont été rétablies à la grande satisfaction des usagers des services municipaux.
Moussa Chtatha

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
90 queries in 8.712 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5