Oran / Agressions dans les résidences universitaires : 600 étudiants de Belgaïd transférés vers l’USTO et renforcement sécuritaire

mercredi 30 novembre 2016 à 9:16
Source de l'article : Reporters.dz

Les 600 étudiants de la cité universitaire de Belgaïd ont eu gain de cause après la série  d’agressions dont ils étaient victimes depuis quelques mois.

En effet, la Direction des œuvres universitaires (DOU) a vite réagi, en aménageant la cité C3 de l’USTO, afin d’accueillir les étudiants internes, après la dernière attaque perpétrée par des inconnus dans l’enceinte de l’une des résidences.
Cette décision a été prise après concertation avec une commission dépêchée d’Alger, afin de mettre fin à la violence à laquelle sont confrontés les étudiants internes, notamment. La commission s’est même engagée à mettre le paquet afin de prendre la situation en charge. Selon le directeur de la DOU d’Oran et Bir El Djir, Imam Ali Habib : « Toutes les conditions ont été réunies, afin de mettre les étudiants à l’aise.

On s’est lancé dans une course contre la montre pour régler ce problème. » Rappelons qu’à la suite d’un acte de violence, durant la semaine dernière, les étudiants ont observé un sit-in devant leur cité à Belgaïd, afin d’inciter les responsables à trouver une solution. C’est chose faite, en quelques jours seulement. Selon le directeur de la DOU, une stratégie est actuellement en perspective visant à protéger encore plus les étudiants internes de Belgaïd, de manière générale, et ceux qui habitent ici à Oran, en étroite collaboration avec les services de la police. La directrice de la C3, Belaouni Souhila, nous a déclaré : «Cette résidence, initialement réservée aux filles, a accueilli dans de bonnes conditions les 600 étudiants, après avoir aménagé la cité, notamment le réfectoire. On a également renforcé la sécurité aux alentours sur ordre du directeur général. »  Justement, selon nos sources, ce n’est pas uniquement cette cité, mais ce sont toutes les autres cités de la DOU d’Oran et Bir El Djir qui ont été équipées de caméras de surveillance, et d’un renforcement d’agents de sécurité recrutés à l’occasion. Une initiative qui devrait réjouir plus d’un. Ce pôle était la cible des bandes de malfaiteurs qui  venaient délester les jeunes de leurs biens et les menacer à l’arme blanche. Ils ont même attaqué en pleine nuit les résidences universitaires,  contraignant les étudiants à dormir dans les amphithéâtres.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,406 seconds.