L’émir de Katibet Al Ghoraba signalé à Constantine

jeudi 27 octobre 2016 à 7:23
Source de l'article : Lexpressiondz.com

En 2015, l’année de la manifestation «Constantine capitale de la culture arabe», les forces de sécurité avaient réussi à avorter plusieurs attentats.

Une remarquable mobilisation des services de sécurité a été constatée au courant de ces derniers jours à Constantine. Il s’agit d’une alerte à la bombe, à l’origine de ce projet dévastateur, le présumé chef de Daesh, Abou Hammam, de son vrai nom Laouira. A la tête de Katibet Al Ghoraba qui a fait allégeance à l’Etat islamique en 2015, ce sinistre terroriste a été récemment signalé à Constantine. Selon les informations en possession des forces de sécurité, il s’est rendu au domicile familial. A priori pour voir sa mère à la nouvelle-ville Ali Mendjeli.
Néanmoins, les investigations liées au renseignement opérationnel lancées par les forces de sécurité tous corps confondus aboutissent sur un projet d’attentat dans la ville des Ponts. Un attentat kamikaze même d’où l’alerte lancée depuis quelques jours. D’importantes mesures ont été entreprises avec une forte coordination entre tous les services de sécurité.
Au niveau des barrages fixes les véhicules passent par les appareils de détection d’explosifs. En 2015, l’année de la manifestation «Constantine capitale de la culture arabe», les forces de sécurité avaient réussi à avorter plusieurs attentats. A la tête de cette même katiba le sinistre Boudraâ alias Abou Mossaâb avait projeté plusieurs attaques, notamment contre les infrastructures nouvellement acquises, à l’image de la grande salle de spectacle, sise cité Zouaghi, le Transrhummel, appelé aussi pont de l’Indépendance ou encore l’hôtel Marriott.
La maîtrise du renseignement et l’efficacité des forces de sécurité ont permis d’éviter le pire pour la ville. Katibet Al Ghoroba est considérée comme étant la nouvelle branche du groupe terroriste Daesh en Algérie. Son ex-emir Mossaâb, de son vrai nom Boudraâ, a été arrêté en novembre 2015 dans une opération spéciale à Azzaba dans la wilaya de Skikda. Dans un enregistrement vidéo diffusé en juillet 2015, il avait fait allégeance à Daesh. Laouira, alias Abou Hammam sera élu à sa place. Agé de 40 ans, il est originaire du Faubourg, un quartier populaire de Constantine. Il avait rejoint Al Qaïda au Maghreb islamique en 2008.
Le 13 octobre dernier, l’Armée nationale populaire avait porté un nouveau coup dur au groupe Daesh en éliminant à Skikda l’émir régional de l’Est du pays et un autre terroriste. Les deux terroristes en question avaient été abattus lors d’une embuscade des forces de l’ANP à Oued Zhour, une zone de repli pour les groupes armés. Il s’agit de Habbache Sadek, alias Aboud Doudjana et ce dernier avait des liens étroits avec Abou Hammam, le chef de la Katibet El Ghoraba. Par ailleurs et toujours dans le cadre de la lutte antiterroriste, le ministère de la Défense nationale, souligne dans un communiqué adressé à la presse hier que «grâce à l’exploitation efficace de renseignements, un détachement de l’ANP a arrêté, à l’aube, hier deux terroristes à Boumerdès relevant du commandement de 1ère Région Militaire».
La même source précise que les deux terroristes étaient «en possession d’un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov, un fusil semi-automatique de type Simonov, une quantité de munitions, une paire de jumelles, une caméra et trois téléphones portables».
Dans le même cadre, les forces de la Gendarmerie nationale engagées également dans la lutte antiterroriste, usant d’informations recoupées et vérifiées ont réussi le 19 octobre dernier, dans une opération qualitative, à mettre hors d’état de nuire 11 éléments de soutien à Sidi Bel Abbès, relevant du commandement de la 2e Région militaire.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
41 queries in 0,432 seconds.