Le Maroc fait entrer de la marijuana en Algérie

dimanche 6 novembre 2016 à 10:20
Source de l'article : Jeune-independant.net

En plus de la cocaïne qui est saisie en grandes quantités, une autre drogue dure, la marijuana, est débarquée en Algérie.

L’opération anti-stups menée par les policiers à Béni Messous a permis de découvrir de la marijuana. Elle provient du Maroc et son axe d’activité est Tlemcen-Oran-Alger, d’après l’enquête de la DGSN.

Les éléments de la brigade de lutte contre la drogue relevant de la Police judiciaire (PJ) de la Division centre de la Sûreté d’Alger ont réussi à démanteler un important réseau de trafic de marijuana et de cocaïne à Alger.

Selon la cellule de communication de la Sûreté d’Alger (SWA), quatre présumés trafiquants ont été arrêtés au cours de cette opération, qui a permis de saisir non seulement 500 grammes de cocaïne, mais aussi 250 grammes de marijuana (une drogue très dangereuse et coûteuse à la fois).

L’opération des policiers enquêteurs a permis aussi la découverte de plusieurs sommes en devises ainsi que quatre véhicules touristiques utilisés par le réseau international pour le transport et la livraison de drogues dans les quartiers d’Alger.

Aussi, la cellule de communication tient à signaler un autre point important : la marijuana et la cocaïne saisies lors de cette affaire proviennent du Maroc qui, après le cannabis, tente ces derniers temps d’écouler des drogues dures, plus puissantes et très dangereuses pour la santé des toxicomanes algériens.

L’axe d’activité du réseau de trafic part depuis le Maroc, passe par Tlemcen pour atteindre la ville d’Oran avant que la marijuana ne finisse son chemin dans la capitale, voire dans les quartiers les plus huppés d’Alger.

L’intervention des enquêteurs a permis de saisir 130 millions de centimes, 2 500 euros et 50 dollars, des sommes représentant les revenus des ventes de la marijuana et de la cocaïne.

Tout a commencé suite à l’interception, il y a quelques jours, d’un véhicule touristique suspect par les éléments de la police dans la commune de Gué de Constantine, à bord duquel ils ont saisi 491.1 grammes de drogue dure (cocaïne). Son conducteur a été arrêté en possession de 140 000 DA.

En vertu d’un mandat de justice délivré par le procureur de la République compétent, les mêmes éléments ont procédé à une perquisition au domicile du mis en cause, qui s’est soldée par la saisie de 250 grammes de marijuana traitée et d’une somme d’argent estimée à 500 000 DA, ainsi que la récupération de deux téléphones portables et deux véhicules dont l’un touristique et l’autre utilitaire.

Durant la deuxième opération, et grâce à leur vigilance, les éléments de la police ont interpellé un individu suspect à bord de son véhicule lors d’une patrouille nocturne effectuée aux environs de la ville de Staoueli, à l’issue de laquelle ils ont saisi 0.8 gramme de cocaïne et des sommes d’argent estimées à 25 millions de centimes, 2 500 euros et 50 dollars américains.

Poursuivant l’enquête, ces mêmes éléments ont procédé à l’interpellation de son complice à bord d’un autre véhicule et ont saisi une autre somme d’argent estimée à 313 000 DA ainsi que deux téléphones portables, suite à la perquisition de son domicile. Les personnes arrêtées sont soumises à une enquête ordonnée par le parquet.

Dans une autre opération menée avant-hier, les éléments de la police de Béni Messous ont arrêté deux présumés trafiquants de drogue en possession de 11 grammes de cocaïne, de 109 grammes de cannabis et de trois armes à feu ainsi que d’armes blanches, probablement utilisées par les trafiquants dans le cadre de leurs activités criminelles. L’opération a permis, en outre, de dévoiler le grand trafic de cocaïne qui s’effectue à Béni Messous et ses environs.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
35 queries in 0,435 seconds.