La hausse des prix des véhicules fait grimper les vols

dimanche 30 octobre 2016 à 8:08
Source de l'article : Jeune-independant.net

Plus de 1 000 véhicules ont été volés depuis le début de l’année en cours, selon une source proche des services de sécurité. Presque chaque jour, les éléments de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales reçoivent des alertes de la part de victimes, souvent des particuliers et parfois des entreprises, signalant le vol de leur véhicule.

La montée des prix des véhicules sur le marché national est l’une des raisons de la hausse des vols de voitures, nous a indiqué une source sécuritaire qui, depuis quelques mois, n’a cessé d’enquêter sur plusieurs de ces affaires.

Devant la folie des prix des véhicules qui a commencé en 2014, ajoutée à la baisse des importations, jusqu’à 70% selon les services des Douanes (due aux nouvelles lois imposées aux concessionnaires), les réseaux de trafic de voitures ont intensifié leurs activités pour gagner plus d’argent.

Une activité criminelle très lucrative pour les spécialistes des vols de voitures, qui vont vendre les engins dérobés à des prix très rentables. En face, les services de sécurité se sont équipés de matériels très modernes à l’image du système PDA chez la Police, un appareil qui peut être installé sur un véhicule de police et équipé d’une caméra infrarouge et d’un GPS qui signale un véhicule recherché en temps réel.

Chez la Gendarmerie nationale, quelques patrouilles sont équipées du système Runitel avec un micro-ordinateur puissant, dans lequel toutes les voitures volées sont répertoriées.

Les cambrioleurs surgissent sur les routes

En plus du milieu urbain, les voleurs de véhicules agissent également sur les routes. Pas plus loin qu’avant-hier, la brigade de Gendarmerie de Mecheria a été avisée du vol d’un véhicule taxi de son lieu de stationnement à hauteur de la cité Houria, commune de Mecheria, commis par des individus non identifiés.

Suite la diffusion des recherches, les gendarmes de la brigade de Mekmen Ben Amar, en dispositif de barrage sur la RN.22 reliant Naâma à Tlemcen, à hauteur du village Abdelmoula, commune de Mekmen Ben Amar, ont immobilisé deux heures après le véhicule en question qui était conduit par une personne en état d’ébriété.

A Bouira, deux citoyens âgés de 24 et 29 ans, circulant à bord d’un véhicule à hauteur de la commune d’El-Asnam, ont été agressés avant-hier par des individus non identifiés circulant à bord d’un véhicule, qui les ont dépossédés, sous la menace de couteaux, de deux téléphones portables, d’un passeport, de la somme de 15.000 DA et de leur moyen de transport.

Alertés, les gendarmes de la brigade d’El Asnam, en dispositif de barrage sur la RN.33, dans la circonscription communale d’El Asnam, ont interpellé les deux mis en cause qui étaient à bord du véhicule. Ils ont été conduits au siège de la brigade de Gendarmerie d’El-Asnam pour enquête.

Un véhicule récupéré 15 minutes après avoir été volé
Cette fois c’est à Alger, plus exactement dans la commune de Dély Ibrahim, qu’un véhicule appartenant à l’épouse d’un martyr de la Révolution, a été volé par un inconnu.

Alertés par la femme sur le numéro vert 15-48, les policiers de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) de Dély Ibrahim ont très vite mobilisé des patrouilles pour tenter de localiser la voiture volée.

Au bout de quinze minutes de recherches, le véhicule a été repéré à Dély Ibrahim, où l’assaillant a tenté de rejoindre la route rapide pour se rendre aux alentours de Zéralda. Il a été interpellé et le véhicule récupéré.

Les voitures volées à Ouled Fayet toujours pas récupérées
Contrairement à l’affaire de Dély Ibrahim, plusieurs véhicules volés dans la commune d’Ouled Fayet ne sont toujours pas retrouvés par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale. Sur les dix voitures volées, seulement deux ont été retrouvées par les gendarmes, les huit autres sont toujours recherchées et ce depuis des mois.

A la cité des 940-Logements AADL d’Ouled Fayet, sur quatre véhicules volés, un seul a été retrouvé par les gendarmes depuis le lancement des enquêtes qui remontent à janvier passé. Les victimes, quant à elles, ont perdu l’espoir de retrouver leurs véhicules.

Il faut préciser que les réseaux de malfaiteurs qui agissent sur l’axe Ouled Fayet-Souidania arrivent souvent à faire évacuer les voitures volées hors de la wilaya d’Alger. Souvent, les véhicules sont transférés vers les casses à l‘est du pays, à l’instar de Magra et d’Ouled Djezzar.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
34 queries in 0,446 seconds.