« Guerre » des « aârouchs » à Ouled Fayet

lundi 10 octobre 2016 à 14:48
Source de l'article : Jeune-independant.net

La commune d’Ouled Fayet, plus exactement le lieu-dit Plateau, non loin de la cité AADL des 940-Logements, a vécu durant la nuit d’avant-hier des heures cauchemardesques dues à des affrontements entre deux aârouchs, les Naïlis et les Médéens, suite à l’agression à l’arme blanche d’une jeune personne de la tribu des Naïlis. Au moins deux blessés et de nombreux dégâts ont été enregistrés.

Les affrontements ont commencé suite à l’agression de l’un des leurs. La nouvelle s’est vite propagée dans la tribu des Naïlis, qui résident dans d’anciens bâtis appelés les « haouchs », dans la commune d’Ouled Fayet.

Révoltées, des centaines de personnes se sont mobilisées pour chercher l’assaillant qui, lui, réside dans le quartier appelé les Plateaux, situé non loin des haouchs.

C’est à ce moment-là, aux environs de 17h30 avant-hier, que les affrontements ont commencé. Une véritable bataille s’est alors déclenchée entre les deux aârouchs, les Naïlis et les Médéens, qui résident depuis plus de 40 ans dans la commune d’Ouled Fayet.

Affrontements aux armes blanches, aux bâtons, aux feux d’artifice et aux jets de pierres ; tous les moyens ont été utilisés par les deux camps en conflit, ce qui a nécessité l’intervention des gendarmes venus des brigades d’Ouled Fayet et de Chéraga.

La route a été barrée avec de grosses pierres, des taches de sang et des dégâts étaient visibles tout le long de l’ancienne route reliant Ouled Fayet à Souidania. Pas moins de huit véhicules de la Gendarmerie nationale étaient présents durant la nuit d’avant-hier pour faire évacuer les deux parties en conflit et pour rouvrir la voie menant vers Souidania.

Par ailleurs, lors des affrontements, le propriétaire d’un véhicule a carrément foncé sur un groupe rival, ce qui a engendré deux blessés, l’un d’entre eux, dans un état critique, est un jeune de 18 ans, appelé Ziane.

Il faut dire que ce genre d’affrontements survient souvent entre les deux aârouchs. La dernière fois que les deux parties se sont livrées à une bataille remonte à la mi-juin, toujours suite à une affaire d’agression. Enfin, il convient de rappeler qu’on assiste depuis quelques mois à un regain de violence dans la commune d’Ouled Fayet.

Le 20 septembre passé, c’est une vendeuse de vêtements de mariage, la nommée A. L., âgée de 26 ans, qui a été assassinée dans la boutique où elle travaillait par deux jeunes âgés de 22 et 38 ans. Ils ont été arrêtées il y a quelques jours seulement par les gendarmes.

Les actes de cambriolage sont devenus aussi monnaie courante dans une commune qui ne cesse de s’élargir, que ce soit en nombre d’habitants ou en extension des cités.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
15 queries in 0,420 seconds.