Coups de feu dans la cité

jeudi 10 novembre 2016 à 22:31
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Un suspect a été arrêté après avoir tenté de s’emparer de l’arme d’un policier.

Que se passe-t-il réellement à Constantine? L’inquiétude gagne de plus en plus les citoyens alors que les autorités officielles ne communiquent pas. En alerte depuis plus d’un mois, notamment après l’assassinat d’un policier le 28 octobre dernier, à la cité Ziadia, la police vient d’enregistrer un nouvel acte terroriste.

En effet, un individu qualifié de terroriste a tenté de s’emparer de l’arme d’un policier au niveau du 12ème arrondissement de Ziadia, en usant d’une arme blanche; devant la résistance du policier, ce présumé terroriste a dû prendre la fuite. Des coups de feu ont été tirés sans l’atteindre. Dans sa fuite folle il sera percuté par un véhicule d’un particulier, une 206, non loin d’un barrage dressé à un rond-point entre la cité Ziadia et Djebel El Ouhache.
Le présumé terroriste sera arrêté, confirment des témoins oculaires. Des sources policières confirment qu’il s’agit d’une affaire terroriste, mais ne confirment pas ou infirment l’arrestation, pour ainsi dire laissant le doute. Le présumé terroriste aurait, selon des sources concordantes, laissé son véhicule de marque Hebil à plusieurs mètres du 12ème arrondissement, avant de tenter son acte. Un autre fait nous a été communiqué, ce suspect aurait échappé au contrôle d’un barrage en refusant de répondre aux injonctions des policiers. Mais à l’évidence, des coups de feu ont été tirés et ce fut la panique totale à la cité Ziadia.
La zone a été bouclée et interdite aux automobilistes. La police scientifique a également été dépêchée sur les lieux, au même titre qu’un renfort. Des informations font état de l’infiltration d’un autre groupe de terroristes dans la ville depuis une semaine, ce qui laisse supposer que les réseaux terroristes tissent des liens avec des cellules dormantes et des complices au sein même de la ville. Une ville ciblée depuis 2015. Pourquoi Constantine? Dans quel but?
La ville s’est distinguée par sa nomination de «capitale de la culture arabe»; elle a été la destination de milliers de visiteurs étrangers et a abrité des manifestations culturelles et scientifiques internationales. C’est exactement le lieu où les criminels pouvaient enregistrer un écho médiatique transnational, néanmoins le dispositif sécuritaire appliqué durant tout une année a contribué à faire avorter plusieurs tentatives.

Depuis la levée de certains points de contrôle, les criminels ont, semble-t-il, réussi à trouver des passages pour s’infiltrer. Les services de sécurité, qui ont pris les devants pour tracer une stratégie de prévention, s’attendaient plutôt à des actes plus osés comme des tentatives d’attentat à la bombe, des attaques d’infrastructures ou attaques de kamikazes, mais l’idée des attaques individuelles était peu probable. S’agit-il de l’acte solitaire comme l’avancent certains analystes?
Ce genre de terroriste est souvent sujet d’endoctrinement suite à un programme émis par certaines chaînes de télévision, livres et autres littératures subversives en provenance des pays du Golfe. D’autres avancent que c’est le nouveau mode opératoire des terroristes pour échapper à la vigilance des forces de sécurité. En tout état de cause, la ville est sous haute surveillance avec un important effectif mobilisé à travers toute la wilaya.
Dans ce même contexte, soit dans le cadre de la lutte antiterroriste, un communiqué du ministère de la Défense nationale souligne l’arrestation de quatre éléments de soutien à Batna. Des lots d’armes ont également été saisis à Adrar et Bordj Badji Mokhtar.

La police donne sa version
Dans un communiqué, la sûreté de la wilaya de Constantine explique ce qui s’est passé: «Aujourd’hui, vers 10h30, à la sortie du tunnel situé au carrefour Daksi Abdeslam, lors d’une opération de contrôle administrative et sécuritaire d’un véhicule, le conducteur a refusé de fournir les documents et de se soumettre au contrôle. Il a tenté d’agresser les agents de police et a ensuite pris la fuite.

Le concerné a été arrêté par les éléments de la police judiciaire au niveau d’un carrefour dans le quartier de Ziadia. Il a opposé une farouche résistance», précise la sûreté de wilaya de Constantine, qui ne fait pas état de coups de feu. «Après son arrestation, il a été conduit à la 12e sûreté urbaine et l’arme blanche qui était en sa possession a été saisie», ajoute la même source qui précise qu’il s’agit «bien d’un refus d’obtempérer» de la part d’un conducteur de véhicule.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,539 seconds.