Constantine – Massacre à la forêt du domaine Allouk Abdellah: L’administration des forêts ouvre une enquête

mercredi 2 août 2017 à 16:45
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

L’administration des forêts de la wilaya de Constantine a décidé hier d’ouvrir une enquête sur l’abattage de la vingtaine d’arbres du domaine Allouk Abdallah d’El-Khroub, affaire que nous avons révélée sur nos colonnes. Car, faut-il le signaler, cette administration était interpellée par cette action difficilement admissible, surtout après que l’affaire ait suscité l’indignation des associations de protection de la nature et de l’environnement, faisant également un grand bruit parmi la population et sur les réseaux sociaux. M. Saighi, chef de service de la faune et de la flore à la direction des forêts de la wilaya de Constantine, que nous avons contacté hier matin, a vite fait de nous annoncer que son administration a envoyé une commission d’enquête, qui se trouve présentement sur le terrain, « et nous attendons son rapport pour déterminer notre position», dira-t-il.

Et ce responsable au secteur des forêts de nous expliquer que les premières informations recueillies par son administration disent que c’est une entreprise nationale qui possède une unité de production dans ce site qui aurait commis ce massacre. Sa déclaration confirme ainsi les informations que nous avons reçues hier affirmant que les fellahs établis dans ce domaine n’y sont pour rien dans cette affaire, et ce contrairement aux informations que nous avions reçues avant-hier, car, ont assuré nos sources, même ces fellahs se sont indignés en voyant les arbres centenaires qui faisaient le charme de leur environnement être abattus l’un après l’autre. Cette thèse a été confortée aussi par la vice-présidente de l’APC d’El-KHroub, Mme Hamoudi, qui a tenu à préciser que les services de la commune n’ont pas encore déterminé avec exactitude les auteurs de ce carnage commis sur l’environnement.

«Certes, a dit cette élue, nous avons eu vent d’informations que nous n’avons pas pu vérifier. C’est pourquoi, nous a-t-elle affirmé, l’APC va porter plainte contre X auprès du procureur de la République et c’est alors l’enquête qui sera lancée par la justice qui déterminera les auteurs de l’abattage».

Revenant au représentant de l’administration des forêts, M. Saighi, ce dernier a estimé que «pour savoir si l’entreprise incriminée est bien l’auteur de l’abattage et si elle avait obtenu l’autorisation de notre administration, le seul organisme habilité à délivrer ce document, pour le faire, il faut attendre les conclusions de l’enquête en cours. Aussi, a-t-il ajouté, s’il s’avère que l’auteur de l’abattage a agi sans l’autorisation des services des forêts, nous serions alors amenés à nous porter partie civile et intenter une action en justice contre lui, et ce en application de la réglementation en vigueur».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
75 queries in 6,844 seconds.