Chargés de la collecte à Sidi Chahmi: Les jeunes acquéreurs de camions poubelles en grève illimitée

mardi 20 juin 2017 à 12:04
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Plus d’une trentaine d’acquéreurs de camions poubelles dans le cadre de l’ANSEJ et la CNAC, chargés de la collecte dans la commune de Sidi Chahmi ont organisé hier une action de protestation pour inciter les responsables concernés à se pencher sérieusement sur leur cas. Les protestataires ont décidé de parquer leurs camions tout au long de l’artère menant vers le siège de la commune et de suspendre la collecte des ordures ménagères. Des dizaines de camions et de bennes tasseuses étaient stationnés tout au long de l’artère longeant l’entrée principale de l’APC.

Les protestataires affirmant qu’ils ont décidé de recourir à la grève il y a trois jours pour revendiquer le paiement de plusieurs mois de retard. Cette grève a été à l’origine de l’accumulation des déchets ménagers au niveau de plusieurs quartiers de la commune. Sur ce point précis, des représentants du mouvement associatif ont lancé un appel aux responsables de la wilaya pour intervenir et permettre aux jeunes acquéreurs de camions poubelles de reprendre le travail. Les protestataires de leur côté affirment qu’ils poursuivront leur action de protestation jusqu’à satisfaction de leur revendication. Il faut noter que ces jeunes ne sont pas à leur première action, l’année dernière ces mêmes opérateurs avaient organisé un sit-in devant l’APC et une grève de plusieurs jours pour dénoncer le non renouvellement de leurs contrats. Un «chômage forcé» de plus de quatre mois.

Les protestataires avaient motivé leur action par le fait qu’ils étaient liés à la commune de Sidi Chahmi par une convention pour le ramassage des ordures ménagères pour une durée de cinq années avant d’être surpris par l’annulation de cette convention et l’annonce du lancement d’une soumission ouverte. Pire encore, la commune de Sidi Chahmi avait décidé de revoir à la baisse les sites de ramassage. «Au départ, la trentaine de camions étaient répartis sur 32 sites de ramassage, avant que la commune ne décidé de réduire le nombre à 20 sites, pénalisant ainsi les jeunes promoteurs», avait indiqué un des protestataires.

Ces derniers avaient aussi signalé que, conformément aux clauses du cahier de charges, les jeunes de Sidi Chahmi ne peuvent postuler à d’éventuelles conventions dans d’autres communes. «Nous sommes des enfants de Sidi Chahmi et en tant que tels, nous revendiquons le droit de travailler dans notre commune. Nous demandons surtout aux responsables concernés de régler définitivement ce problème et de maintenir le nombre de sites de ramassage à 32», avaient-ils souligné. Les retards dans la régularisation des paiements ne font qu’accentuer les problèmes des acquéreurs des camions qui ne peuvent plus faire face aux charges multiples et aux crédits qu’ils ont contractés pour l’achat de ces camions. La majorité de ces jeunes investisseurs ont des familles et ne peuvent plus continuer face aux dépenses excessives.

Il y a lieu de signaler que l’Etat, par le biais de ces dispositifs d’aide aux jeunes, veut impliquer les porteurs de projets à investir dans ces créneaux d’avenir. Malheureusement une grande majorité de ces jeunes se retrouvent aujourd’hui ballottés entre les différents services et nombreux n’ont toujours pas décroché des contrats auprès des APC. Les acquéreurs de camions poubelles disent avoir tenté l’expérience pour prendre part aux programmes de développement de la ville d’Oran. Mais, face aux entraves, certains d’entre eux risquent de mettre la clé sous le paillasson si aucune solution n’est prise pour débloquer cette situation qui perdure depuis des mois.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
62 queries in 8,552 seconds.