Braconnage du corail : Saisie spectaculaire de la gendarmerie nationale

mercredi 19 octobre 2016 à 20:42
Source de l'article : Reporters.dz

C’est un coup de filet spectaculaire qu’a opéré, avant-hier,  la Gendarmerie nationale à Annaba en procédant à l’arrestation de 8 braconniers, dont 1 mineur, et la saisie de 15 barques et de 16 kg de corail pêché illicitement. Cette « pêche miraculeuse »

des unités de la Gendarmerie nationale a pu mettre la main sur des équipements sophistiqués utilisés pour cette activité illicite visant les récifs coralliens. Ainsi, 276 bouteilles d’oxygène avec 75 porte-bouteilles,  11 moteurs Yamaha,  19 générateurs,  61 tenues de plongée avec ses accessoires,  60 filets de pêche et  un matériel topographique équipé de GPS, des  jauges de profondeur, des sondeurs et des torches ont été saisis en différents lieux sur le littoral de la façade maritime Est, s’étendant de la wilaya d’Annaba aux frontières avec la Tunisie en passant par la wilaya d’El Tarf.Suite au traitement de 4 affaires ayant trait au braconnage du corail, les éléments de la Gendarmerie nationale, après des investigations, des recherches et des renseignements fiables, ont pu remonter toute la filière spécialisée dans ce trafic et démanteler ce réseau dont les ramifications dépassent les frontières nationales puisque « la marchandise » est expédiée en Tunisie pour atterrir, en fin de parcours, en Italie où le corail est vendu au prix fort.

Les équipements saisis étaient soigneusement dissimulés dans les broussailles sur les rives  de l’oued Seybouse, à Sidi Salem,  Bouachir, Echatt et El Hadjar et il avait fallu des recherches minutieuses pour le découvrir.

Ce pillage à grande échelle avec des équipements ultra modernes, et dont Reporters s’en est fait l’écho dans des articles précédents, n’est pas nouveau puisque des saisies  sont à chaque fois opérées mais jamais de cette ampleur.

Aujourd’hui à Sidi Salem (5 km à l’est du chef-lieu de wilaya) l’activité maritime était réduite. Les barques équipées de moteur, qui passaient à toute vitesse, traversant l’embouchure pour aller sur la Seybouse,  transportant des quantités de corail qu’elles débarquaient sur les rives de l’oued ont disparu.  Sur la plage, à hauteur de la Protection civile, du siège de la Sûreté extérieure de la localité, à quelques mètres des épis récemment réalisés, des dizaines de barques anonymes sont échouées. Des embarcations payées par le contribuable dans le cadre du dispositif Ansej et qui devaient normalement servir à la pêche. Apparemment, cette activité a été détournée et les jeunes se sont convertis au braconnage, plus lucratif…

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
18 queries in 0,447 seconds.