Equipe nationale : L'arrivée des Verts en Zambie

samedi 20 juin 2009 à 9:32
Source de l'article :

L’ambassadeur d’Algérie au Zimbabwe est arrivé hier soir

L’ambassadeur d’Algérien à Harare (Zimbabwe), Ali Mokrani, est arrivé hier à Chingola, ville où réside la sélection algérienne. Venu de Johannesburg, il a trouvé à l’accueil, à l’aéroport de Ndola, Ali Mohellebi, le cadre de l’ambassade dépêché en Zambie depuis près d’une semaine afin de préparer l’arrivée des Verts. Mohellebi l’a ensuite emmené en voiture jusqu’à Chingola. Il a rencontré le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, à l’hôtel Protea dès son arrivée en début de soirée. Il est également allé saluer les joueurs ainsi que les membres du staff technique. C’est lui qui assistera cet après-midi, au nom de l’Algérie, au match face à la Zambie.

Si supporters il y a, ils viendront d’Afrique du Sud

Le représentant de l’ambassade d’Algérie au Zimbabwe nous a déclaré qu’il y a peu de chances que des supporters algériens viennent de ce pays car ils ne sont pas nombreux à s’y établir. «Il y a 23 Algériens seulement recensés dans tout le Zimbabwe, en comptant le personnel exerçant à l’ambassade», nous a-t-il affirmé. Pour lui, «si des Algériens viennent à Chingola ce samedi, ce sera ceux qui résident en Afrique du Sud car ils y sont relativement nombreux».

Les Zambiens voulaient mettre l’EN dans deux hôtels différents

Afin de perturber davantage le séjour de l’équipe nationale à Chingola, les responsables de la Fédération zambienne de football voulaient héberger la délégation algérienne dans deux hôtels différents, sous prétexte que la ville de Chingola ne recelait pas d’établissement hôtelier pouvant contenir les 25 membres de la délégation algérienne. Ils ignoraient sans doute qu’avant l’arrivée des Verts, une délégation de la FAF s’était rendue sur place et a pu dénicher un très bel hôtel, calme et isolé, avec suffisamment de chambres, et qui répond de surcroît à toutes les critères de confort pour le court séjour des joueurs.

Les portraits des Zambiens surprennent les journalistes locaux

La présentation des joueurs zambiens sous forme de portraits, dans notre édition de jeudi, a surpris les journalistes en Zambie qui suivent de très près ce que nous écrivons sur leurs joueurs et des nôtres bien entendu grâce au net. A chaque fois, ils viennent nous consulter pour avoir de plus amples informations, quand il s’agit de nos capés.

Les Zambiens traumatisés par la défaite de 1985

Ils ont tout le temps cette phrase dans la bouche : «Vous nous avez battus il y a 24 ans sur le score de 1 à 0.» Le retour de Saâdane en Zambie, puisque c’était lui qui drivait notre équipe nationale en 1985, fait rappeler un mauvais souvenir aux Zambiens qui se rappellent même de Saâdane qui portait, tout comme Drid, une casquette
Zefzef à Saâdane: «Portez une casquette cheikh !»
Dans un moment de détente et au moment où ça discutait de la victoire des Algériens en 1985 en terre zambienne, Zefzef a demandé à Saâdane de porter une casquette, pour faire douter les supporters zambiens et leur équipe qui croient dur comme fer au gri-gri. L’on se souvient que lors de ce match gagné par notre sélection, les chercheurs de balles et les personnes présentes sur la main courante avaient tout fait pour voler la casquette du gardien de but Drid auteur d’une prestation remarquable.

Protéa’s Hotel plaît aux Algériens

Au moment où Antar Yahia venait de dire boujour à Saâdane, ce dernier a lancé un plaisanterie en direction du défenseur central des Verts : «Tu te sens comme à Buschum ?» Réplique de Yahia : «Ici, on se sent mieux qu’à Buschum.» Il est vrai que le Protéa’s Hotel, avec toute sa verdure, a beaucoup plu à toute la délégation de l’équipe nationale. « Le cadre est meilleur que celui de l’hôtel où nous étions hébergés à Prétoria », a-t-il ajouté.

Pas de presse spécialisée en foot

En Zambie, les journaux spécialisés en sport, encore moins en football, peuvent se compter sur les doigts d’une seule main, soit le Daily Lail, le Time’s of Zambie et The Post.

La police zambienne sponsorisée

Pour pouvoir payer les salaires des agents de police, le gouvernement s’est rabattu sur le sponsoring.

Vendredi, vent et froid

Le climat a subi un changement auquel nous ne nous attendions pas. Après la chaleur à notre arrivée, il a fait froid hier vendredi accompagné d’un vent fort qui soufflait sur la ville.

Tout était prêt à l’arrivée des joueurs à l’hôtel

Les joueurs avaient reçu, chacun, une enveloppe à leur arrivée à l’hôtel Protéa. C’est Zefzef, membre du bureau fédéral, qui avait pour charge de les leur remettre.

400 dollars de l’aéroport à l’hôtel

C’est le prix exigé par le propriétaire du bus qui devait conduire la délégation algérienne de l’aéroport N’dola à son lieu d’hébergement, à Chingola. Ce qui équivaut à 32 000 dinars algériens.

Les Verts avec l’Egypte

Les joueurs de l’EN ont suivi avec beaucoup d’attention et d’enthousiasme le match Italie- Egypte, comptant pour la Coupe des confédérations. Malgré la rivalité sportive qui existe entre Algériens et Egyptiens, les coéquipiers de Nadir Belhadj ont soutenu tout au long de la rencontre les protégés de Hassan Shehata.
A la fin de la rencontre, ils étaient fiers de la victoire arrachée par les coéquipiers de Mohamed Aboutrika.

Ghezzal l’Italien

Si tous les joueurs ont soutenu les Pharaons, ce n’est le cas de l’Italien de l’EN, Abdelkader Ghezzal. L’avant-centre de Sienne était de tout cœur avec la Squadra azzura.
Contrairement aux autres joueurs, il était un peu en colère après la défaite des camarades de Pirlo.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 9,604 seconds.