E.N. : Le président de la FZF envahit l’hôtel des Verts

dimanche 21 juin 2009 à 12:16
Source de l'article :

Kalusha_Bwalya~1.jpgL’équipe nationale algérienne a réussit samedi dernier à réaliser une belle performance à Chililabombwé après avoir vaincu la Zambie par 2-0 grace à des réalisations de Bougherra et Saifi.

La victoire des verts qui a été salué par tout le peuple zambien et surtout les supporters des chipolopolos au stade, n’a pas été du gout du président de la fédération zambienne et ancienne gloire du football africain, Kalusha Bwalya.

En effet, ce dernier qui a semble t il était choqué après la défaite de son équipe à domicile pour perdre le leadership du groupe à rallier l’hôtel des verts pour provoquer les joueurs algériens.

Kalusha qui résidait dans le même établissement déjà la veille du match, a eu du mal à admettre la défaite de son onze national et n’a pas du tout était fair play comme ses concitoyens pacifistes.

Le président de la FZF, en état d’ivresse s’est dirigé vers les poulains de Rabah Saâdane pour les inciter à entrer en conflit avec lui.

Des gestes condamnables qui ne reflètent pas le fair play des zambiens tout au long du séjour des verts dans le pays des crocodiles.

Les algériens et à leur tête, le buteur du jour, Madjid Bougherra n’ont pas accepté ce genre de comportement de la part d’un responsable zambien et les choses ont faillit dégénérer surtout qu’aucunes limites semblaient arrêter le président de la fédération zambienne.

Il a même faillit en arriver aux mains avec « magic » qui n’a pas supporter l’attitude de Kalusha qui n’a pas su comment se venger après la défaite des siens face à une équipe algérienne très organisée et meilleure sur tous les plans à Chililabombwé.

Heureusement que les membres de la délégation algérienne n’interviennent pour faire appel aux forces de l’ordre qui ont pu calmer Bwayla, avant que le président de la FAF, M. Mohamed Raouraoua n’intervienne pour parler à son homologue zambien et remettre de l’ordre dans l’hôtel qui a connu une panique générale.

Les choses se sont calmées par la suite après l’intervention des policiers qui ont évacué l’ancien joueur zambien.

Un geste de la part d’un haut responsable de la fédération zambienne qui n’honore guère les chipolopolos surtout que ces derniers ont longuement applaudit les verts au stade de Chililabobwé après la victoire méritée, réalisée samedi dernier.

Les algériens présents à l’hôtel « the Protea » de Chingula ont été marqué par cet incident inexplicable de la part de Bwalya qui n’a pas su comment expliquer la défaite de son team.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 2,630 seconds.