Mercredi 24 mars à 1:46
Crédit immobilier : Quelques détails sur le taux bonifié

Crédit immobilier : Quelques détails sur le taux bonifié

Les textes d’application relatifs au crédit logement à taux bonifié sont fin prêts et leur publication se fera prochainement au journal officiel, a indiqué mardi à Alger le directeur de la promotion immobilière auprès du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Lyes Ferroukhi.

M. Ferroukhi s’exprimait lors du forum El Moudjahid consacré au financement du logement, en présence de représentants de banques publiques.

Il est à rappeler que la loi de finances complémentaire 2009 a introduit la bonification par le Trésor des taux d’intérêts des prêts accordés par les banques pour l’acquisition d’un logement collectif dont les revenus des bénéficiaires ne dépassent pas un niveau de revenu fixé par référence au salaire national minimum garanti (SNMG) dans le cadre de la voie réglementaire.

Par ailleurs, la loi de finances 2010 stipule la création d’un Fonds de bonification des taux d’intérêts pour l’acquisition ou la construction de logements, ainsi qu’aux promoteurs immobiliers, dans le cadre de programmes soutenus par l’Etat.

Le représentant du ministère de l’Habitat a rappelé que le gouvernement a mis en place une série de mesures visant à réduire la crise du logement endurée particulièrement par les ménages à faibles et moyens revenus.

Parmi ces mesures, il a cité les abattements sur le prix du foncier que l’Etat met à la disposition des promoteurs dans le but de réduire le coût des logements (80% au Nord, 90% dans les hauts plateaux et 95% dans le Sud), l’allégement de la fiscalité et de la parafiscalité quand il s’agit de projets de réalisation de logements promotionnels aidés (LPA), et la mise en application prochainement de crédits logement à des taux bonifiés entre 1 et 3%.

Il a été décidé ainsi d’accorder une aide financière de 700.000 DA aux citoyens dont le salaire mensuel dépasse de un à quatre fois le salaire national minimum garanti (SNMG), et de 400.000 DA à ceux dont le revenu mensuel dépasse de quatre à six fois le SNMG. Ces deux catégories bénéficieront également d’un crédit bancaire à un taux bonifié à 1%.

Même les citoyens dont le salaire mensuel dépasse de six à douze fois le SNMG ouvrent droit à un crédit bancaire à taux bonifié de 3% mais se voient, cependant, dispensés d’une aide financière de la part de l’Etat.

Dans son intervention au cours de ce forum, le directeur général adjoint chargé du crédit à la Caisse nationale d’épargne prévoyance (CNEP), M. Rachid Belaïd, a indiqué que son établissement, qui jouit d’une longue expérience en la matière, maîtrise déjà les procédures relatives au système du crédit bonifié qui a été déjà mis en place de par le passé pour le relogement des sinistrés des tremblement de terre de 1980 et de 2003.

Ces procédures, a-t-il expliqué, consistent notamment à maîtriser la récupération de la bonification auprès du Trésor public, la mise en place de simulations informatiques pour déterminer la durée du crédit accordé, l’apport personnel de l’acquéreur, et l’élaboration d’une des procédures susceptibles d’orienter le personnel dans le lancement et la vulgarisation de ce type de crédits.

De son côté, le directeur commercial de la Banque de développement local (BDL), M. Hosni Benabbes, a affirmé que bien que son établissement financier figure parmi les plus jeunes accompagnateurs du financement immobilier en Algérie, il reste, toutefois, mobilisé pour contribuer au bon déroulement de ce prochain dispositif.

Pour lui, la publication des textes d’application va éclairer davantage les banquiers pour une meilleure prestation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook