Constantine : 4 terroristes condamné à perpétuité

lundi 1 juin 2009 à 7:59
Source de l'article :

La chambre criminelle près la cour de Constantine a prononcé, hier, une peine de dix ans de prison ferme à l’encontre d’un terroriste pour adhésion à un groupe terroriste et menace de mort.

Quatre autres terroristes, qui demeurent toujours en fuite, ont été condamnés, par contumace, à la perpétuité. Le représentant du ministère public a, lors de son réquisitoire, demandé 20 ans de prison ferme et une amende de 100 millions de dinars à l’encontre de B. A., âgé de 23 ans, arrêté en 2008, lors d’une opération de ratissage déclenchée au lieu-dit Serkina (Constantine).

Ce dernier a, lors du procès, reconnu les charges retenues contre lui, tout en révélant l’appartenance de son père et sont frère à l’organisation criminelle depuis 1991. Selon l’arrêt de renvoi, B. A., un repris de justice, a été condamné en 2005, à trois ans de prison ferme pour vol et agression.

À sa sortie de prison en 2008, l’accusé sera contacté par deux terroristes habitant le quartier Oued El-Had. Selon ses déclarations, ces derniers lui auraient affirmé qu’il était recherché par les services de sécurité et qu’il devait rejoindre les maquis pour se protéger.

Chose que A. B. fera en restant 15 jours avec la seria qui active à Djebel El-Ouahch, avant de décider de rentrer. Pour ce faire, il a prétexté vouloir rendre visite à sa mère. « J’étais obligé de mentir au groupe, pour qu’il me laisse partir », explique B. A.

Arrivé dans son quartier, les services de sécurité étaient sur les lieux et l’attendaient. Les quatre autres terroristes réussirent, cependant, à prendre la fuite.

Notons qu’en 1994, le père de A. B. a été abattu, dans une opération de ratissage déclenchée par les forces combinées, alors que son frère active encore dans un groupe terroriste à l’est du pays.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
28 queries in 5,154 seconds.