LunarGlide+ 6 Nike
Lundi 4 juin à 19:17
Concours en juillet pour recruter 15.000 fonctionnaires au profit du secteur de l’Education (ministre)

Concours en juillet pour recruter 15.000 fonctionnaires au profit du secteur de lEducation (ministre)

Le ministre de l’Education nationale, M. Boubekeur Benbouzid, a annoncé, lundi à Mascara, le lancement en juillet prochain de concours pour le recrutement de 15.000 fonctionnaires au profit du secteur.
Lors d’une visite à plusieurs lycées de la wilaya, M. Benbouzid a indiqué que l’Etat a octroyé au ministère de l’Education nationale toutes les facilités pour recruter les effectifs entre enseignants, fonctionnaires toutes catégories pour combler le déficit relevé.Ces 15.000 nouveaux postes budgétaires dont a besoin le secteur s’ajouteront aux 45.000 postes ouverts l’an dernier et qui sont « complètement occupés ». Au lycée « El Hachemi Merahi » dans la ville de Ghriss, le ministre a procédé à l’ouverture des plis contenant les questions des épreuves de mathématiques de la deuxième journée des examens du baccalauréat.Le ministre a exprimé devant les candidats sa satisfaction quant aux résultats obtenus chaque année par les élèves de la wilaya de Mascara qui réalisent les meilleurs taux de réussite au baccalauréat à l’échelle nationale depuis une dizaine d’années. M. Benbouzid a estimé que ces résultats, à l’instar de ceux obtenus par les élèves des wilayas de Tizi-Ouzou, El Bayadh et Relizane, sont « le fruit de la coopération entre le secteur de l’Education et les parents d’élèves », soutenant qu’ »il n’est pas possible d’obtenir des résultats positifs sans l’adhésion des parents d’élèves au suivi, à l’encouragement et à la concertation ».Par ailleurs, le ministre a rejeté les accusations tendant à minimiser l’importance des résultats obtenus dans le secteur de l’Education, soulignant que « les résultats du baccalauréat, qui est un examen transparent et crédible à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, confirment l’amélioration du niveau scolaire, en dépit de certaines insuffisances que nous ‘uvrons à rattraper ». »Celui qui connaît le processus d’élaboration des questions d’examen et les méthodes de correction et de proclamation des résultats ne peut en aucun cas remettre en cause les résultats obtenus durant les dernières années et qui ont atteint un taux de réussite de 63% par rapport à 18 % en 1999″, a-t-il affirmé à ce propos.M. Benbouzid a également indiqué que l’examen du baccalauréat en Algérie est devenu une « question d’Etat » où tous les moyens sont mis à la disposition du ministère et où contribuent plusieurs parties dont les forces de sécurité et l’Armée nationale populaire qui sécurisent le transport des copies d’examen, ainsi que différentes structures administratives et de santé. Il a noté au passage que 130.000 enseignants sont mobilisés durant toute la période des épreuves. Le ministre a visité, au chef-lieu de wilaya, les lycées « Abdelmadjid Meziane », »Djamel-Eddine El Afghani », « Mohieddine Ben Mostafa Errachidi » ainsi que l’Institut technologique de formation des enseignants, qui a été récupéré de l’université de Mascara qui l’exploitait depuis 1998.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook