Bouira : Déroulement du bac 2009 dans de bonnes conditions

dimanche 14 juin 2009 à 5:22
Source de l'article :

06_960041237.jpgAu cours d’une entrevue pour l’évaluation de l’organisation des examens de fin d’année scolaire, M. Bentayeb, directeur de l’éducation de la wilaya de Bouira, a déclaré que les épreuves du bac session 2009 se sont déroulées dans des conditions sereines à travers les 29 centres d’examen, pour les 10 465 candidats, dont 6 863 scolarisés et 3 602 libres.

Selon lui, le fait marquant est que, cette année, l’ensemble des candidats a eu droit à la restauration au niveau des centres d’examen au même titre que les enseignants et travailleurs du secteur réquisitionnés pour l’opération.

Selon ce dernier, la restauration a été couverte grâce à une enveloppe de 300 millions de centimes débloquée par la wilaya, qui sera augmentée de 400 millions de centimes qui seront dégagés par l’APW, au cours de sa prochaine session pour l’adoption du BS (budget supplémentaire de la wilaya).

Toutefois, notre interlocuteur a ajouté qu’au troisième jour des épreuves, 674 candidats étaient déclarés absents, dont 623 sont des candidats libres et 51 scolarisés, ce qui représente un taux d’absentéisme de 6,4%.

Pour le reste, le directeur a affirmé avoir sillonné la wilaya pour vérifier sur place le déroulement des épreuves qui ont été supervisées par des observateurs et un représentant du ministère. «Sur place, j’ai trouvé des responsables et des enseignants dévoués et conscients de l’importance de la tâche qui leur a été confiée.».

Selon lui, ces derniers ont appliqué d’une manière rigoureuse les instructions afin d’assurer le bon déroulement et la crédibilité de l’examen. A notre question, au sujet des cas de tentative de fraude, le directeur a précisé que le phénomène n’est pas à amplifier, du fait qu’il n’y a eu que 13 cas avérés de fraude durant les trois jours.

«Ces fraudeurs, des candidats libres, ont été exclus de l’examen comme le stipule la loi», dira-t-il. Le fait d’avoir été démasqués est, selon lui, «la preuve que les fonctionnaires mobilisés pour le bac ont accompli leur mission comme il se doit».

S’agissant de l’épreuve de langue tamazight, dont un problème a été évoqué par 60 candidats scolarisés d’un lycée dans la région de M’chedallah, le directeur nous a fait savoir, qu’il n’y avait pas réellement de contestation de la part des élèves, mais qu’il s’agissait plutôt d’un problème provoqué par l’enseignant de la matière et que certains milieux ont exploité à d’autres fins.

Il ajoutera que, selon les instructions du ministre lors de sa dernière visite dans la wilaya, les responsables dudit établissement ont dû faire du porte-à-porte pour inviter les candidats concernés à se préparer pour cette matière au même titre que les autres.

Concernant la correction des épreuves, le même responsable a indiqué qu’il y a 510 enseignants convoqués pour l’opération qui aura lieu au niveau du lycée Benyahia de Bouira.

Par la même occasion, le responsable de l’éducation a déclaré que l’examen de cinquième a concerné près de 12 020 candidats et que le taux de réussite, après évaluation des résultats scolaires, a atteint 82,6% cette année, alors que l’année dernière il était de 61,05%.

D’après lui, le nombre d’admis au cycle moyen va connaître une augmentation effective après l’examen de rattrapage prévu pour le 24 juin prochain. Le directeur de l’éducation a ajouté avoir constaté que l’échec des candidats, notamment dans les localités éloignées des grandes agglomérations, était dû à la langue française.

Pour l’examen du BEM, dont les résultats seront annoncés à la fin de la semaine en cours, le directeur a indiqué qu’il y avait 96 candidats absents sur un total de 12 165 et que, pour la correction, l’académie a convoqué près de 566 enseignants.

Précisant que, tout comme les autres paliers, ces derniers sont choisis par les inspecteurs des matières sur la base de leur ancienneté et parmi ceux qui enseignent les classes d’examen.

Par ailleurs, anticipant sur la rentrée prochaine, le directeur a annoncé l’ouverture dès septembre de quatre lycées, huit CEM et dix groupes scolaires. Toutefois, plusieurs projets (trois lycées, sept CEM et sept groupes scolaires) inscrits au profit du secteur demeurent non lancés.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 3,362 seconds.