Benghebrit : «Non à la prise en otage des élèves»

vendredi 21 octobre 2016 à 21:06
Source de l'article : Lnr-dz.com

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a appelé, hier à Alger, à «cesser de prendre en otage les élèves», par ces mouvements de grève qui ont un impact immense sur le calendrier scolaire.

Les 17 et 18 octobre, le secteur de l’éducation, ainsi que de nombreux secteurs sociaux ont vu un débrayage qui a été suivi par un nombre important de ses fonctionnaires. Même après une année d’accalmie, ce n’est plus nouveau pour le département de l’éducation, il s’agit de l’un des plus touchés par les grèves au fil des années.

Même si la première responsable du secteur a réussi son pari de l’année précédente de redonner paix et stabilité à son territoire, les parents se sont vus inquiets par rapport à la situation suite à ces grèves de deux jours, les élèves, quant à eux, ils sont toujours inconscients de l’impact de ces mouvements de grève sur leur parcours scolaire. Perspicace sur la nécessité de garantir un terrain calme et stable pour le bien des élèves, Nouria Benghebrit a tenté, dès le début de la rentrée sociale de satisfaire le partenaire social qui s’est avéré en désaccord avec le nouveau projet de loi qui supprime la retraite anticipée toujours en débat.

Au cours de trois réunions depuis le commencement de l’année scolaire, la ministre a essayé de trouver tous les moyens pour ne pas arriver aux erreurs des années passées, dans l’une des plus fatales qu’est la grève. Lors d’un atelier, le 10 octobre dernier, les syndicats ont demandé à Nouria Benghebrit que le débat soit ouvert directement avec le ministre du Travail. Une requête qui a été vite réalisée, lors de l’atelier du 15 octobre, où ces organisations syndicales, dont quelques-unes ont choisi de ne pas participer, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi était présent où il a sensibilisé le partenaire social à la nécessité de recourir à la suppression de la retraite anticipée.

Chose que les syndicats n’ont pas pris en considération et ont quand même lancé la grève. Depuis Blida, la ministre de l’Education nationale a averti, hier contre l’impact de ce débrayage sur les élèves, qui sont, selon elle, «pris en otage». La première responsable du département de l’éducation a, toutefois, affirmé que cette grève de deux jours était légale, rappelant, que «l’enseignant a une responsabilité envers ces élèves».

Elle a fini par expliquer, «j’ai réuni trois fois le partenaire social depuis le début de la rentrée scolaire. Pour moi, c’était une entre socioprofessionnelle. Lors du dernier atelier du 10 octobre, les syndicats ont demandé que le débat soit ouvert directement avec le ministre du Travail. Ce qui a été réalisé lors de l’atelier du 15 octobre où quelques syndicats ont choisi, quand même, de ne pas participer, ce qui est un choix personnel, selon moi».

La ministre de l’Education nationale avait, auparavant, appelé les enseignants à faire preuve de responsabilité et à protéger la scolarité des enfants. Nouria Benghebrit avait rappelé que ce débrayage n’avait aucune relation avec les questions pédagogiques. La ministre avait également souligné le fait que ce projet soit soumis aux élus de l’APN et aux membres du Conseil de la nation qui devront trancher.

Il faut savoir que le ministère de l’Education a annoncé, avant-hier, que le taux de participation à cette grève à laquelle avaient appelé 13 syndicats autonomes dans le secteur de la Fonction publique, dans son secteur a atteint 24% au deuxième jour, soit une hausse de 3% par rapport au premier jour.
De son côté, le collectif syndical a donné le chiffre d’un taux de participation plus élevé, soit de 76,30% dans les différents corps de l’éducation nationale. Ledit collectif qui avait appelé à une grève les 17 et 18 octobre, envisage une reprise de ce mouvement de protestation les 24 et 25 octobre, selon un communiqué du collectif.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
21 queries in 0,471 seconds.