Baccalauréat 2009 : Des examens plus que surveillés

dimanche 7 juin 2009 à 8:15
Source de l'article :

02ouv_414401893.jpgC’est aujourd’hui que débutent les épreuves du baccalauréat session 2009. 444 514 candidats auront à répondre, quatre jours durant (du 7 au 10 juin) à des sujets confectionnés dans le secret le plus absolu.

A la clé, ils auront le ticket d’entrée à l’université. Pour ce qui est de la répartition par sexe, il est enregistré une présence plus importante de candidates que de candidats.

Que se soit chez les scolarisés, au nombre de 263 330, plus de 59% sont des filles, ou chez les prétendants libres, au nombre de 181 184 candidats, 88 374 représentent la gent féminine.

Il est à noter que le nombre de candidats au bac pour cette session 2009 est en baisse par rapport à celui de la précédente (près de 600 000 postulants).

Autre particularité de cette édition, ce sera le dernier bac où se présenteront des candidats qui ont connu la neuvième année fondamentale.

Pour ce qui est du déroulement des épreuves, le ministre de l’Education nationale n’a eu de cesse de répéter que toutes les conditions sont garanties pour leur bon déroulement. Les dispositions seront les mêmes que celles prise lors de la session précédente.

L’arrêté ministériel du 21 janvier 2008 relatif aux épreuves du baccalauréat sera donc respecté. Le choix entre deux sujets dans chaque matière et la demi-heure supplémentaire sont reconduits.

Toutefois, en dehors de ces dispositions, des nouveautés sont à signaler, comme la possibilité offerte aux candidats malheureux de refaire l’année scolaire et autres mesures draconiennes pour lutter contre les fuites de sujets et la triche (l’année dernière, 438 cas de fraude ont été révélés).

Pour cela, le ministère a mobilisé un nombre important d’agents, de surveillants et d’observateurs. Ils seront 85 979 agents, 23 000 enseignants et 5 430 observateurs à se relayer au cours des différentes étapes (déroulement des examens et correction des copies) du bac 2009.

Il y aura trois surveillants et trois observateurs par classe d’examen. Aucun chef de centre ni d’examen n’est désigné dans sa wilaya ou son établissement ; un centre unique pour le regroupement et la proclamation des résultats est mis en place et 9 centres spéciaux de regroupement et d’anonymat, dont le rôle est de fusionner et de coder les copies, sont prévus, autant de mesures adoptées par la tutelle pour prévenir les fuites de sujets et triches collectives.

Quant aux centres d’examen, ils sont au nombre de 1 560, répartis sur tout le territoire national et 40 seront réservés à la correction. Il faut dire que l’enveloppe allouée à ce bac 2009 est conséquente.

L’Etat concède 2,10 milliards de DA pour les frais engagés au titre des dépenses (contre 2 milliards de DA en 2008). Le coût d’un candidat avoisine les 4 600 DA.

Pour ce qui est de la hantise des candidats en ce qui concerne les sujets d’examen, un suivi régulier a été opéré et une réunion s’est tenue en mai dernier entre les différents directeurs de l’éducation de wilaya pour arrêter les niveaux d’avancement des programmes afin de pouvoir élaborer des sujets équitables et ne pas léser les élèves.

Notons que les opérations de correction débuteront le 21 juin et les résultats seront communiqués dès le 10 juillet. L’année dernière, le taux de réussite au baccalauréat était de 53,19%, dont 36,68% avec mention.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 0,373 seconds.