Algérie - Zambie : Les Fennecs sont bien préparés

samedi 20 juin 2009 à 7:05
Source de l'article :

arton129339-cdb8d.jpgAprès une bonne semaine de préparation à Pretoria (Afrique du Sud), la bande à Rabah Saâdane a rejoint, jeudi dernier, Chililabombwe où elle a élu domicile à l’hôtel Chingola de Protea.

Hier, les Verts ont effectué leur dernière séance d’entraînement sur la pelouse de l’enceinte de Konkola Stadium avant de croiser le fer avec les Zambiens. L’entraîneur national Rabah Saâdane n’a pas apprécié la qualité de la pelouse qui risque fortement, selon lui, de pénaliser ses joueurs.

Aux dernières nouvelles, la pelouse n’est pas aussi abîmée comme le laisse croire le staff technique. C’est un terrain qui aurait été retapé par les responsables de la Fédération zambienne.

Saâdane compte beaucoup sur la volonté de ses poulains pour réaliser un probant résultat qui consoliderait leurs chances de qualification au Mondial sud-africain.

Les Verts sont prêts à relever le défi et confirmer, par là même, la victoire remportée devant les Pharaons. Les hommes de Saâdane n’ont pas droit à l’erreur, sachant que le moindre faux pas cet après-midi ferait le bonheur des Zambiens.

C’est pourquoi, ils sont tenus de jouer la prudence avec un niveau de concentration maximal pour éviter les erreurs.

Parallèlement, les attaquants algériens se doivent de mettre en œuvre leur efficacité et surtout leur rapidité pour tenter de piéger la défense zambienne relativement lourde.

Un atout que Saâdane va sans l’ombre d’un doute exploiter. Par ailleurs, les Zambiens, tout comme les Verts, sont animés d’une grande détermination pour passer avec succès l’écueil algérien.

Ils entendent mettre l’avantage du terrain et du public pour ajouter trois précieuses unités à leur escarcelle et s’emparer seuls de la première place. L’entraîneur zambien, le Français Hervé Renard, a déclaré une guerre psychologique sans merci à l’équipe d’Algérie.

« L’Algérie ne survivra pas au rendez-vous de Chililabombwe », avait-il déclaré, histoire de faire peur aux Verts, avant de s’attaquer au coach Saâdane, lançant à ce dernier : « Je (Renard) suis le seul vrai renard. Et après le match, on verra qui est le renard lui (Saâdane) ou moi».

La bataille tactique entre les deux coachs s’annonce impitoyable. Le plus renard finira certainement par l’emporter.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,429 seconds.