Lundi 5 octobre à 20:49
Algérie Santé : La carte Chifa mise en service à Alger

Algérie Santé : La carte Chifa mise en service à Alger

Dans le cadre de la mise en service de la carte magnétique «Chifa», l’agence de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) de la wilaya d’Alger appelle ses assurés sociaux à se présenter au niveau des centres de payement afin de régulariser définitivement leur situation administrative.

En effet, la chargée de la cellule d’écoute et de la communication, Mlle Bouamara, a insisté en invitant tous les assurés sociaux à rejoindre leur centre de payement munis d’un dossier administratif pour normaliser leur situation et bénéficier d’une nouvelle carte de remboursement «Chifa» au lieu de l’ancienne qui ne serait plus valable dans les prochains mois.

Ce dossier est composé, selon elle, d’une photo d’identité sur fond blanc, d’une photocopie de la carte d’identité nationale ou d’un extrait de naissance et d’une photocopie de la carte de groupage (facultative).

Ces assurés sociaux déposeront le dossier au niveau des centres de payement de leur résidence.

Cette démarche permettra à des millions d’assurés sociaux d’avoir un accès plus rapide aux services de la Sécurité sociale.

La carte à puce renferme toutes les informations concernant l’assuré et ses ayants droit.

Elle contient précisément, selon les responsables de la CNAS, des informations personnelles sur l’assuré (état de santé, suivi médical, remboursement des médicaments et examens médicaux).

Elle est dotée également de plusieurs codes en vue de faciliter la mission des partenaires sociaux, tels les pharmaciens, les médecins, les agents de la CNAS et de garantir de meilleures prestations à l’assuré en matière d’orientation et de suivi médicaux en Algérie.

Autrement dit, elle permet une coopération assez fluide entre les agents de la CNAS, les professionnels de la santé et l’assuré social.

Cette carte est sécurisée, seule la CNAS ou le médecin traitant peuvent accéder aux informations contenues dans la carte, et ce, en vue de préserver la confidentialité du dossier médical de l’assuré.

Il faut rappeler que la mise en circulation de cette carte a nécessité un budget de 16 millions d’euros.

Notons que son utilisation a commencé dans cinq wilayas, à savoir Boumerdès, Annaba, Médéa, Oum El Bouaghi et Tlemcen et touché 650 000 assurés ; elle concernera 5 millions d’assurés au cours des trois prochaines années et tous les assurés de la Sécurité sociale en 2010, avant d’être étendue au système du tiers payant à l’horizon 2012.

«La Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) vise, à travers l’utilisation de la carte magnétique, la modernisation du système de sécurité sociale, d’une part, d’épargner aux citoyens toutes sortes de désagréments et d’éradiquer, d’autre part, la bureaucratie», avait déclaré, lors d’une de ses visite, M. Tayeb Louh, ministre du Travail et de la Sécurité sociale.

Nabila Belbachir

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook