Aïn Défla : Conflit au sein de l'Assemblée Populaire

mercredi 24 juin 2009 à 0:21
Source de l'article :

La session estivale ordinaire de l’Assemblée populaire de la wilaya de Aïn Defla, organisée lundi dernier, s’est déroulée dans un climat très tendu où l’énorme conflit au sein de cette structure populaire a vu le jour, un conflit qui oppose des membres au président de l’APW, M. Nadjem Mohammed.

Cette crise, qui durait secrètement depuis un bon moment, a éclaté lors de cette session consacrée au budget supplémentaire d’autant que des membres ont voulu intégrer leur position concernant le président de l’APW dans l’ordre du jour de cette session, chose que M. Semaine Klitine, président de l’APW, par intérim suite au congé de maladie du P/APW, a rejeté, vu quelle ne répond pas aux dispositions de la réglementation en vigueur.

M. Semaine en sa qualité de P/APW par intérim et jouissant de toutes les prérogatives que lui offre la loi, a levé la séance avant de quitter la salle suite au climat de tension qui y a régné, devant l’insistance des membres d’intégrer leur position mentionnée dans un communiqué qui dénonce la gestion de l’assemblée et appelle le P/APW à démissionner de son poste.

En dépit de la levée de la séance, les membres de l’APW, en présence du chef de l’exécutif, ont désigné Mme Tachenouit Samia, doyenne de l’assemblée, pour diriger cette session et permettre par la suite la lecture de leur communiqué, lequel contenait des points se rapportant à la décision des membres de cesser tout travail avec le P/APW en le sommant de démissionner.

Les rédacteurs de ce communiqué, dont nous détenons une copie, ont demandé au wali de transmettre leur décision aux hauts responsables concernés du pays pour prendre les dispositions nécessaires.

A l’issue de cette session, M. Semaine Kelitine, P/APW par intérim, a annoncé à la Tribune que toutes les délibérations prises lors de cette session ne sont pas légales puisque leur adoption s’est déroulée après la levée de la séance suite aux perturbations constatées lors des travaux.

«La décision de lever la séance me revient de droit selon l’article 60 du règlement puisque je suis légalement président de cette assemblée durant cette courte absence de M. Nadjem Mohammed», dira Semaine avant d’ajouter : «J’ai appliqué à la lettre ce que prévoit la réglementation lorsqu’il est difficile de poursuivre les travaux dans de bonnes conditions».

Pour sa part, M. Nadjem Mohammed P/APW, actuellement en congé de maladie, a indiqué que cette session est illégale puisque la séance de l’assemblée a été levée conformément à la réglementation par le P/APW par intérim.

Entre autres, M. Nadjem a dit qu’il restera en poste et continuera son travail jusqu’à la fin de son mandat d’autant qu’il ne pense pas à démissionner.Notons par ailleurs que le courant ne passe plus depuis un certain temps entre l’actuel P/APW et le wali de Aïn Defla.

Au sujet des raisons de ce désaccord, aucune information n’a filtré pour le moment, d’autant que chacun d’entre eux continue de garder le silence alors que le conflit de ces deux premiers responsables de la wilaya alimente la chronique quotidienne depuis déjà plusieurs mois et ce, depuis que le P/APW ne fait plus partie de la délégation officielle de la wilaya lors des visites de travail des ministres et autres cérémonies qu’organise la wilaya.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 0,347 seconds.