Affaire Khalifa : Tayeb Belaïz en attente du verdict

mardi 16 juin 2009 à 5:52
Source de l'article :

02ouv_755569636.jpg

Le juge Timothy Workman du tribunal londonien de Westminster devait rendre hier sa décision concernant la demande algérienne d’extradition de Abdelmoumen Khalifa.

Questionné à ce sujet en marge du colloque international sur «les pratiques de la médiation», le ministre de la Justice, garde des Sceaux, M. Tayeb Belaïz, a espéré que le prononcé du verdict sera en faveur de l’Algérie.

«Nous espérons que la décision sera en notre faveur.» Il a affirmé que «le ministère de la Justice a défendu énergiquement sa demande d’extradition et attend sereinement la décision du juge britannique.

Ce dernier est libre de rendre son verdict aujourd’hui [hier ndlr] ou de laisser l’affaire en délibéré le temps nécessaire de prendre sa décision». M. Belaïz a tenu à préciser également que «l’affaire Khalifa est sous l’autorité de la justice britannique qui est indépendante et impartiale.

Nous acceptons la décision prise par la justice britannique, souveraine dans son pays, et nous ne ferons aucun commentaire sur le verdict comme nous ne faisons aucun commentaire sur aucune décision de justice ni en Algérie ni ailleurs».

Sur une autre question, relative à la possibilité de la dépénalisation du délit de presse, le ministre a déclaré : «Il est trop tôt pour répondre à cette question. Le débat a été ouvert entre la famille de la presse et le ministre de la Communication. Je vais vous dire franchement que la presse n’est pas seulement nécessaire mais indispensable dans une société démocratique. Il est inconcevable qu’un état soit démocratique sans une justice équitable, indépendante et responsable et sans une presse libre, indépendante mais aussi et surtout responsable».

Revenant sur le thème du colloque qui s’est ouvert hier à l’hôtel Mazafran, le ministre de la Justice a annoncé qu’un projet de loi relatif à la médiation en matière pénale était en cours de préparation.

«Nous travaillons sur ce projet qui va introduire la médiation dans le code pénal.» Enfin, au sujet du projet de loi relatif aux règles particulières sur la prévention et la lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication (cybercriminalité) qui a été présenté, dimanche dernier, devant la commission juridique de l’APN, Tayeb Belaïz a annoncé que ledit projet sera, la semaine prochaine, exposé devant les députés.

A la question de savoir quelles sont les mesures prises pour mettre un terme aux nombreux sites Internet hébergés à l’étranger et qui font l’apologie du terrorisme, le ministre a précisé que «le projet en question, qui est en préparation depuis deux ans, prévoit une batterie de mesures pour lutter contre la cybercriminalité sous toutes ses formes.

Le texte intervient pour renforcer les règles contenues dans la loi 04-15 modifiant et complétant le code pénal qui stipule la protection partielle des systèmes informatiques à travers l’incrimination de toute opération ciblant les systèmes de traitement informatique des données.

Il réunit à la fois les règles de procédure complétant la loi sur les procédures civiles et les règles préventives permettant la localisation anticipée des éventuelles attaques, outre l’intervention rapide pour la localisation de la source et l’identification des auteurs».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
51 queries in 0,556 seconds.